20 avril 2022
Hockey junior
Félix Allard a trimé dur pour faire sa place chez les Huskie
Par: Denis Bélanger
Félix Allard (gauche) a compté 2 buts et récolté 2 mentions d’aide en 31 matchs. Photo Jean Lapointe

Félix Allard (gauche) a compté 2 buts et récolté 2 mentions d’aide en 31 matchs. Photo Jean Lapointe

Le travail acharné finit toujours par rapporter. Le hockeyeur de McMasterville Félix Allard est bien placé pour en parler, lui qui commence tranquillement à faire sa place au sein des Huskies de Rouyn-Ronda à sa saison recrue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Publicité
Activer le son

Ignoré deux fois au repêchage du circuit Gilles Courteau en 2019 et 2020, le défenseur maintenant âgé de 19 ans s’est vu offrir une belle opportunité en janvier par la formation abitibienne qui lui a offert un contrat en vue de la saison 2021-2022.

« Après l’été 2020, je suis retourné avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe dans le midget AAA pour jouer ma saison de 17 ans. Je n’avais pas de grandes attentes d’être appelé par la LHJMQ, mais j’ai continué à m’entraîner fort. Mon entraîneur Marc-André Ronda a fait un bon travail et a communiqué avec le directeur général des Huskies, Marc-André Bourdon, lui-même un ancien Gaulois. »

Félix Allard.
Photo Jean Lapointe

Les premiers mois d’Allard dans la LHJMQ ont toutefois été difficiles. Pour la première fois de sa carrière, il se retrouvait à des centaines de kilomètres de sa famille. « C’était dur pour moi. Je suis proche de ma famille. Même mes grands-parents restent à côté de chez moi. J’apprécie énormément quand les membres de ma famille viennent me voir jouer. L’autre jour, ils sont venus pour mes parties à Gatineau, Blainville-Boisbriand et Shawinigan. »

Allard a su d’emblée que ses présences risquaient d’être limitées cette saison sur la glace. « On m’a dit que j’étais huitième défenseur. J’ai eu l’occasion de jouer au deuxième match de la campagne. Et en raison des blessures, j’ai pu jouer plusieurs parties en novembre. »

Le retour des blessés a toutefois eu pour effet de souvent rayer Félix Allard de l’alignement partant. Il n’a joué qu’une partie en décembre et ne comptait que dix parties derrière la cravate à la pause des fêtes. Il a sérieusement pensé à son avenir pendant le congé. « J’ai finalement pris la décision de rester. Je ne prends rien pour acquis. J’ai tout fait sur la glace pour montrer que j’ai ma place. Je pense avoir récolté ce que j’ai semé. »

Il a attendu jusqu’au 18 février avant de jouer une partie officielle. Rappelons toutefois que la LHJMQ avait dû mettre ses activités en pause pendant plus longtemps que prévu en raison de la propagation du variant Omicron.

Les entraîneurs ont continué à faire confiance à Allard qui a maintenant disputé 31 matchs. Il a de plus marqué deux buts et récolté autant de mentions d’aide.

Une belle organisation
Félix Allard est heureux de se retrouver avec les Huskies de Rouyn-Noranda, qu’il qualifie sans hésitation de grande organisation. « Nous sommes traités avec soin. Toute la ville nous soutient. Nous avons une intense rivalité avec l’autre équipe d’Abitibi, les Foreurs de Val-d’Or. Toutes les parties entre les deux formations sont toujours spéciales. »

image