4 février 2022
Volet féminin de l’Académie du baseball du Canada
Andréanne Leblanc est de la première cohorte
Par: Denis Bélanger

L’Hilairemontaise Andréanne Leblanc a le privilège de participer à un projet clé pour le futur du développement du baseball féminin au Québec. La jeune femme s’entraîne depuis le début de l’été à Trois-Rivières dans le cadre de l’implantation du volet féminin de l’Académie du baseball du Canada (ABC).

Publicité
Activer le son

La nouvelle initiative de l’ABC prendra officiellement forme à l’automne 2022. Andréanne Leblanc et 11 autres joueuses s’entraînent au complexe Baseball 360 de Trois-Rivières pour peaufiner le programme. Les joueuses pourront donc s’entraîner à longueur d’année dans des installations comprenant des cages de frappeurs, un enclos pour lanceur et une salle d’entraînement.

« C’est un privilège pour moi d’être d’ici. Je ne dirais jamais assez “merci” de vivre cette expérience. Oui, ç’a été une grosse décision de déménager à l’extérieur de ma région. Mais ça me permet de profiter d’un bon encadrement et d’en tirer beaucoup d’avantages », ajoute celle qui est inscrite au Cégep de Trois-Rivières en technique de design intérieur.

Andréanne Leblanc joue au premier et au troisième coussins. Elle est dotée d’un bon bras, et elle doit réaliser des relais cruciaux au premier but. « Je vais aussi pratiquer au monticule, car on va m’essayer aussi comme lanceuse. »

Leblanc est aussi solide au bâton. « Je suis polyvalente et ambidextre. Je suis sélective dans mes lancers et c’est rare que je ne mette pas la balle en jeu. Je me situe habituellement entre les positions 3 à 6 dans l’alignement des frappeurs, soit des positions importantes. »

La joueuse de baseball démontre aussi beaucoup de leadership. Elle occupait cet été le poste d’entraîneuse-chef de l’équipe U13 A de Richelieu-Yamaska. « C’est quelque chose qui me tient à cœur de pouvoir transmettre ma passion aux jeunes. J’ai toujours aimé travailler avec les enfants et j’ai déjà été entraîneuse dans un camp de jour sportif. »

Andréanne Leblanc compte une belle feuille de route dans son sport. Elle a entre autres remporté en 2019 une médaille d’or aux championnats canadiens U21 et l’argent aux championnats canadiens séniors.

Grandir dans le sport

Andréanne Leblanc pratique des sports depuis un très jeune âge. Elle a été initiée au baseball à 4 ans alors que son père était entraîneur et son grand frère joueur. Au fil des années, elle a joué au hockey et a même gagné une médaille de bronze avec l’équipe féminine de Richelieu-Yamaska aux Jeux du Québec d’hiver en 2015, à Drummondville. Elle s’est aussi adonnée au volleyball, ce qui lui a valu une participation aux Jeux du Québec d’été de Montréal en 2016.

« J’adore l’ambiance d’une équipe et avoir d’autres personnes pour te challenger. Ça te permet aussi de créer des liens. J’ai arrêté le hockey il y a 4 ans et j’ai laissé tomber le volleyball en 2019 à la suite d’un accident. Le baseball est le sport qui m’a permis le plus de grandir. »

image