27 juillet 2022
L’Œil sur le conseil
Belœil en bref
Par: Olivier Dénommée

Les élus de Belœil se sont rencontrés en séance ordinaire le 27 juin et le 11 juillet. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Une nouvelle politique de reconnaissance d’organismes

La Ville a adopté la Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes – Urbanisme, environnement et développement économique, ce qui permettra d’inclure des organismes issus de nouveaux volets à la Politique de reconnaissance des organismes adoptée il y a quelques années. Rappelons que cette politique se veut un cadre d’accueil pour les organismes du milieu qui apportent une contribution à l’amélioration de la qualité de vie des Belœillois.

Entretien du cours d’eau Bernard à venir

Un entretien de la branche principale du cours d’eau Bernard, situé en partie sur le territoire de Belœil, est requis dans les prochains mois. La Ville demande à la MRC, qui a juridiction, de procéder à l’entretien requis. Une firme de consultants doit se charger de l’analyse et de la préparation du projet. La Ville ne connaît pas encore l’estimation des coûts que cela pourrait impliquer, mais indique que les travaux seront à la charge des propriétaires riverains excluant le périmètre urbain.

Espace culturel Aurèle-Dubois : octrois de contrats

Dans le cadre de l’important projet d’agrandissement et de réaménagement de l’Espace culturel Aurèle-Dubois, où se trouvent notamment le Centre culturel et la bibliothèque municipale, la Ville souhaite tenir un concours pluridisciplinaire incluant les architectes et les ingénieurs. Dans ce cadre, la Ville fait appel à la firme Michelle Décary architecte, pour un montant estimé de 42 310,80 $, taxes incluses, afin de préparer et de gérer ce concours. La Ville retient aussi les services de la firme Architecte Duquette pour des services professionnels en architecture – programme fonctionnel et technique du projet, pour un montant total de 91 750,05 $, taxes incluses.

Plus d’arbres sur les propriétés privées

Souhaitant procéder à la plantation d’arbres sur les propriétés privées, la Ville ont approuvé l’Entente relative à la plantation et à l’entretien d’arbres sur une propriété privée, ce qui permet une collaboration avec les entreprises et les institutions désirant participer à l’amélioration de la canopée sur le territoire. La Ville offre gratuitement les arbres, dont l’entretien sera ensuite laissé aux propriétaires concernés. Cette initiative aiderait en plus à écouler les arbres qui n’ont pas été distribués pendant l’Événement Terre tenu en mai dernier.

Machine distributrice à l’aréna

Faisant suite à une explication que le retour d’une cantine permanente était impossible pour le moment à l’aréna André-Saint-Laurent, la Ville octroie un contrat à l’entreprise Café de la Montérégie pour un service clé en main de location, d’entretien et d’approvisionnement de quatre machines distributrices pour une durée de trois ans, avec ristourne de 15 % des profits. Ces machines feront leur apparition à compter de septembre à l’aréna, au Centre des loisirs, au chalet de tennis Félix-Martin et à la bibliothèque municipale. La machine à la bibliothèque n’offrira toutefois que du café.

Abattage d’arbres : un règlement en élaboration

La Ville étudie la question de l’abattage d’arbres sur le territoire. Une proposition sera présentée dans les prochaines semaines au conseil pour éventuellement être concrétisée cet automne. La Ville invite les citoyens qui « ont de bonnes idées » à ce sujet à les partager à l’adresse courriel direction@beloeil.ca. La réglementation actuelle restreint la possibilité d’abattre des arbres en cour avant, mais il n’y a aucune restriction en cour latérale et arrière.

Changement de zonage pour la caserne

Le zonage du terrain visé, soit le site de l’ancien dépôt à neige sur le boulevard Yvon-L’Heureux, permet maintenant la construction d’une caserne d’incendie. Le projet de règlement a été adopté après que l’on ait constaté qu’aucune demande d’approbation référendaire n’avait été déposée à la Ville dans les délais prescrits.

Emprunt de 4,9 M$

La Ville a déposé un projet de règlement décrétant ses dépenses en immobilisations, de même qu’un emprunt de 4 881 100 $ qui sera assumé par l’ensemble des contribuables, mais dont une portion doit être remboursée par une subvention gouvernementale. Les montants serviront à divers projets, essentiellement des travaux de réfection de rues, dont Monseigneur-Lajoie (1 311 000 $) et une partie de Le Moyne (1 564 460 $). L’emprunt est d’une durée de 15 ans et une taxe spéciale s’ajoutera aux autres taxes municipales.

Contrat pour l’abattage d’arbres

La Ville a lancé un appel d’offres public pour des travaux d’abattage, essouchage et élagage d’arbres au courant des prochaines années. Le plus bas soumissionnaire conforme, Abattage Larivée inc., de Sainte-Madeleine, qui a remporté le contrat avec un montant 39 999,99 $, taxes incluses. Ce contrat d’un an est tacitement reconduit pour trois ans et pourrait donc être en vigueur jusqu’en juin 2026, avec un montant indexé selon la variation de l’IPC.

Demande d’aide pour une piste cyclable

La Ville souhaite construire une piste cyclable en site propre (sur le talus longeant la rivière) sur la rue Richelieu entre l’esplanade et la rue Serge-Pépin et espère bénéficier du Programme d’aide aux infrastructures de transport actif (Véloce III) pour obtenir un montant d’un million de dollars, soit la moitié de ce projet estimé à 2 M$.

image