8 Décembre 2021
Nouveau conseil à Belœil
Collaboration et compromis entre trois équipes
Par: Olivier Dénommée
Le conseil municipal de Belœil. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le conseil municipal de Belœil. Photothèque | L’Œil Régional ©

Après une campagne émotive et tendue menant à un conseil composé d’élus de trois différents partis politiques, il était possible de se demander à quoi ressemblerait la dynamique à la tête de Belœil. Mais l’attitude des élus lors de la première séance publique du 29 novembre s’est montrée rassurante pour les quatre prochaines années.

Publicité
Activer le son

La nouvelle mairesse Nadine Viau a commenté cette nouvelle dynamique dès l’ouverture de la séance. « Malgré plusieurs nouveaux élus et différents partis réunis au sein du nouveau conseil, l’ensemble des élus s’engage à travailler ensemble pour le bien du citoyen », assure-t-elle, donnant en exemple le « beau travail de collaboration » entre les élus pour l’étude du budget 2022 de la Ville de Belœil. « Ça n’aurait pas été possible sans la bienveillance, la collaboration et la maturité des gens autour de la table. »

Rappelons que la journée de consultation sur le budget a été tenue mardi soir, soit après l’heure de tombée de L’ŒIL, mais la mairesse semblait très enthousiaste à l’idée de présenter à la population le fruit de ces discussions où différents points de vue ont été confrontés.

Comités à trois
Signe de la bonne collaboration entre les différents partis représentés au conseil, la plupart des comités sont composés d’élus issus des trois différents partis – Oser Belœil, Belœil gagnant et Belœil, c’est nous!. On a même ajouté un troisième élu aux comités d’urbanisme et de circulation pour que les trois partis puissent y envoyer un représentant. « Je pense que les gens ont apprécié la formule que j’ai proposée, d’inviter les conseillers à écrire sur une liste les comités qui les intéressent en priorité. Ça a tout de suite réglé la moitié de la composition des différents comités! », souligne la mairesse.

Notons aussi que la mairesse suppléante, jusqu’au mois de février 2022 inclusivement, est Renée Trudel, issue de l’équipe Diane Lavoie – Belœil gagnant.

Des priorités
Mme Viau a assuré que la participation citoyenne était un élément central pour tous les conseillers et que les nouveaux élus planchaient déjà sur de nouvelles façons de faire. Justement, la séance du 29 novembre a été l’occasion de tester une deuxième période de questions, tenue au début de la séance et réservée aux questions qui ne concernent pas des sujets à l’ordre du jour. Des « tables de quartier » devraient aussi faire leur apparition prochainement, de même que de nouvelles plateformes de participation citoyenne et une révision du mode de consultation publique . « Nous avons hâte de présenter ces propositions », commente la mairesse.

Lors des périodes de questions, des citoyens ont demandé au nouveau conseil ce qu’il avait dans les cartons sur la question du logement social et abordable. « On va adresser cette question en équipe. Plusieurs propositions ont été mises sur la table par les différents partis et il sera intéressant de voir comment on peut améliorer notre sort [sur cet enjeu] avec la collaboration de tous », a répondu la mairesse, confirmant son désir de répondre à ce besoin criant prochainement.

Réponse similaire pour une question sur la lutte aux changements climatiques. « Belœil se doit d’être un leader dans ce domaine. On ne peut pas nier les changements climatiques », mentionne-t-elle, ne se mouillant pas davantage tant que l’ensemble des élus n’auront pas décidé de la marche à suivre dans ce dossier.

À l’issue de la séance, Nadine Viau a confié à L’Œil Régional avoir eu peur au lendemain des élections de faire face à une certaine résistance de la part des conseillers issus d’autres équipes, mais croit que tout le monde a su mettre de l’eau dans son vin pour arriver aux meilleurs compromis pour faire avancer Belœil. « Tous les partis autour de la table ont de bonnes idées. On peut dire qu’on a un conseil très représentatif de Belœil », soutient-elle. Elle espère que les quatre prochaines années se passeront aussi bien que ce début de mandat.05

image