30 mars 2022
Arts martiaux mixtes
Corinne Laframboise devient la nouvelle reine des 125 lb
Par: Denis Bélanger

Corinne Laframboise.

À son retour au Québec, la combattante d’arts martiaux mixtes Corinne Laframboise (8-4) aura un objet particulier à déclarer aux douanes : la ceinture de championne des 125 lb de l’organisation UAE Warriors.

Publicité
Activer le son

L’athlète originaire de Saint-Mathieu-de-Belœil a mis la main sur ce titre le 26 mars dernier à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, aux dépens de la Vénézuélienne Carolina Jimenez qui était alors invaincue en sept sorties. Dans un combat prévu pour cinq rounds, Laframboise a mis fin aux hostilités dans la dernière minute du premier engagement par une prise de soumission, soit par étranglement triangulaire.

« Je n’avais pas l’intention de faire cinq rounds. Nous avons au début échangé des coups debout. Après, mon entraîneur Fabio Hollanda m’a dit d’aller au sol. Nous avons ainsi fait une belle clinique de jiu-jitsu. Nous avions répété la prise de soumission finale plusieurs fois », a déclaré la nouvelle championne à L’Œil Régional en direct d’Abu Dhabi.

Le duel de Corinne Laframboise était la demi-finale de la soirée. Arrivée au stade vers 16 h 30, la combattante a attendu environ jusqu’à 22 h avant de se diriger vers l’octogone. Elle assure que l’attente n’a pas été interminable. « Nous sommes habitués à ça. Fabio est d’une grande aide. Lui aussi en a vu beaucoup d’autres et il a réussi à dynamiser la situation. Il y a des télévisions dans le vestiaire pour pouvoir regarder les combats de la carte. Pour ma part, je suis calme dans l’attente. »

L’athlète de 32 ans savoure sobrement ce récent triomphe. « C’est une belle récompense. J’y allais pour cette ceinture. Ce n’est pas quelque chose qui va me faire décoller les deux pieds de la terre. À l’autre bout du spectre, quand je subissais la défaite, je ne me laissais pas abattre et envahir par du pessimisme. »

Les meilleurs moments de sa carrière

Corinne Laframboise connaît les meilleurs moments de sa carrière professionnelle. Elle vient de remporter pour la première fois de sa carrière une troisième victoire d’affilée. Elle revendique aussi cinq gains à ses six derniers affrontements. La dernière personne à l’avoir vaincue est Manon Fiorot (9-1) qui est maintenant sous contrat avec l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus grande organisation d’arts martiaux mixtes au monde.

Ses premières années dans le sport ont toutefois été en dents de scie. Alors qu’elle se battait essentiellement au Québec, elle n’arrivait pas à maintenir le momentum et enchaîner des victoires. Ce n’est qu’en janvier 2020, soit trois ans après le saut chez les pros, qu’elle a signé une deuxième victoire consécutive.

« J’ai fait preuve de persévérance. Aussi, j’ai trouvé une super belle organisation en l’UAE Warriors, où j’ai une fiche de quatre victoires en cinq combats. En me battant loin de chez moi, quand je prends l’avion, je n’ai qu’à me soucier de ma tâche à relever dans la cage. »

La suite des choses

Corinne Laframboise n’entend pas rester en dehors de la cage trop longtemps. Elle ne peut toutefois pas encore s’avancer sur l’organisation qui retiendra ses services pour son prochain duel. « L’UFC a toujours été l’objectif ultime. Il y avait des négociations avec cette organisation avant mon combat de championnat. Les négociations vont sûrement reprendre dans les prochaines semaines. »

À court terme, Corinne Laframboise a pris la direction de la Thaïlande en début de semaine où elle séjournera en compagnie de son conjoint. Ce dernier, qui n’est pas issu du milieu des arts martiaux mixtes, a été dans son coin avec son entraîneur principal durant le combat. « Il a très bien fait ça. Ç’a été toute une expérience pour lui », a-t-elle reconnu.

image