25 août 2021
Élections fédérales dans Belœil–Chambly
De nouveaux candidats sur la ligne de départ
Par: Olivier Dénommée
La libérale Marie-Chantal Hamel se présente pour une seconde fois à Belœil–Chambly. Photothèque | L’Œil Régional ©

La libérale Marie-Chantal Hamel se présente pour une seconde fois à Belœil–Chambly. Photothèque | L’Œil Régional ©

Fabrice Gélinas Larrain se lance en politique active dans Belœil–Chambly sous les couleurs du Parti vert. Photo gracieuseté

Fabrice Gélinas Larrain se lance en politique active dans Belœil–Chambly sous les couleurs du Parti vert. Photo gracieuseté

Dans son édition précédente, L’Œil Régional rapportait déjà la participation de trois candidats dans la circonscription de Belœil–Chambly. Il faut en ajouter trois autres.

Publicité
Activer le son

Marie-Josée Béliveau du Nouveau Parti démocratique (NPD), Fabrice Gélinas Larrain, du Parti vert du Canada (PVC), et Danila Ejov, du Parti populaire du Canada (PPC), s’ajoutent à la liste de candidats déjà composée du chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, de Marie-Chantal Hamel, du Parti libéral du Canada (PLC) et de Stéphane Robichaud, du Parti conservateur du Canada (PCC), L’ŒIL a été en mesure de parler à deux des candidats cette semaine.

« Jamais deux élections pareilles »
Marie-Chantal Hamel, candidate du PLC, en est à sa deuxième tentative dans Belœil–Chambly. Cette femme d’affaires demeurant à Belœil se décrit comme une personne « persévérante et travaillante » qui a l’avantage d’être plus connue dans la région qu’en 2019, où elle avait terminé deuxième avec 23,11 % des voix. « Il n’y a jamais deux élections pareilles et c’est important pour moi de continuer de défendre mes convictions. Je demeure réaliste et je sais que je n’ai pas la même visibilité qu’un chef de parti, alors il faut travailler fort. »

Mme Hamel se dit entourée d’une équipe de « bénévoles enthousiastes » et se donne comme défi de « donner de l’appétit politique » à la population. « Personne ne court après une élection, mais on arrive au point où on doit préparer la relance économique post-pandémique. Il y a encore beaucoup à faire, notamment pour les plus vulnérables », lance la candidate, reconnaissant qu’il serait souhaitable pour son parti de remporter une majorité à la Chambre des communes pour y arriver. Elle se donne comme mission de convaincre une majorité de citoyens de la circonscription que « le plan du Parti libéral est le bon », notamment sur l’axe de la famille et des aînés, une priorité pour elle.

Jeunesseimpliquée
De son côté, l’Hilairemontais Fabrice Gélinas Larrain défend les couleurs du PVC. L’étudiant de l’Université McGill en science politique qui aura 20 ans dans les prochains jours fait partie de cette jeune génération très impliquée politiquement. Après s’être impliqué dans la campagne fédérale de 2019, il se lance cette fois en politique active.

Pour M. Gélinas Larrain, l’enjeu principal dans Belœil–Chambly est la protection des zones naturelles, notamment la rivière Richelieu. « Le fédéral devrait davantage appuyer les initiatives municipales pour mieux protéger les lieux naturels. Dans une région comme la nôtre, protéger la nature, c’est aussi protéger notre identité. » À l’échelle pancanadienne, le candidat estime qu’il faudra sérieusement réfléchir à une relance post-pandémique verte qui mettra fin à la création de nouveaux pipelines et où la fracturation hydraulique sera interdite.

Le Parti vert a fait la manchette cet été alors que d’importantes tensions entre la cheffe Annamie Paul et le conseil fédéral du parti ont été étalées sur la place publique. Fabrice Gélinas Larrain reconnaît que cette problématique n’a pas aidé à améliorer l’image du parti, mais considère que cette histoire est déjà réglée. « On est maintenant prêts pour mener une bonne campagne et je serai très présent pour faire valoir les enjeux écologiques dans Belœil–Chambly », insiste le candidat. Il espère aussi convaincre la jeune génération d’aller voter le 20 septembre.

Visite du Bloc
Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, était de passage dans la circonscription samedi, notamment pour inaugurer son local de campagne, situé au 940, rue Richelieu à Belœil. Il a par la suite participé à une conférence de presse au Plateau Michel-Brault et visité le bazar de McMasterville avant de se diriger vers Chambly. Le candidat bloquiste est de nouveau revenu à Belœil lundi, cette fois pour déposer officiellement son bulletin de candidature au bureau de scrutin de la circonscription.

Au moment de mettre sous presse, il n’avait pas encore été possible pour L’Œil Régional de parler aux autres candidatures confirmées dans Belœil–Chambly. À noter que d’autres candidatures pourraient éventuellement s’ajouter à la liste d’ici la date limite du 30 août, 14 h.

Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères
Dans la circonscription voisine de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, le député bloquiste sortant, Xavier Barsalou-Duval, fera face à Louis-Gabriel Girard du Parti libéral, à Jérôme Painchaud du Parti conservateur, à Martin Leprohon du Nouveau Parti démocratique et à Alexandre Blais du Parti populaire.

M. Barsalou-Duval a profité d’une épluchette familiale organisée le 15 août dans sa circonscription pour lancer sa campagne. Il a défendu son bilan des deux dernières années et a accusé le gouvernement de plonger le pays en élection en pleine pandémie.

Les citoyens seront appelés aux urnes le 20 septembre 2021.

image