2 mars 2022
De nouvelles cliniques de vaccination éphémères
Par: Denis Bélanger

Alors que l’allègement des mesures sanitaires s’accentue, Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) poursuit ses efforts afin de rendre accessible le vaccin contre la COVID-19 au plus grand nombre de gens en ajoutant trois sites de vaccination éphémères sans rendez-vous.

Publicité
Activer le son

Tous ces sites temporaires sont situés à Longueuil. Un premier site de vaccination a été établi à la Maison de la Famille le Cavalier lundi dernier. Un autre se trouvera à la Maison de quartier Saint-Jean-Vianney le 12 mars de 9 h à 16 h. Le troisième site est situé aux locaux de l’organisme l’Entraide Chez Nous et sera en activité les mardis et mercredis jusqu’au 30 mars.

Ces cliniques permettront de vacciner les personnes âgées de 5 ans et plus, avec ou sans carte d’assurance-maladie, n’ayant pas encore obtenu leur première dose, deuxième dose ou dose de rappel.

Rappelons que le CISSSME avait déployé quatre autres cliniques éphémères sur son territoire les fins de semaine du mois de février. L’organisation dispose aussi encore de cinq sites de vaccination permanents, dont celui au Mail Montenachde Belœil.

Un résident sur deux

Dans le Réseau local de santé (RLS) Richelieu-Yamaska, c’est au moins une personne sur deux qui a obtenu une dose de rappel, soit un taux de couverture vaccinale de 51,8 %. Il s’agit du deuxième plus haut taux de couverture en Montérégie, derrière le RLS Pierre-De Saurel avec 56,8 %. Notons que 86 % des résidents du RLS Richelieu-Yamaska ont reçu au moins une dose, et 83,4 % en ont reçu deux. Rappelons aussi que le s gens n’auront plus à montrer une preuve de vaccination partout au Québec dès le 14 mars, date où le passeport vaccinal doit être aboli.

 

Assouplissements sur le port du masque

Le port du masque de qualité en continu n’est plus obligatoire depuis lundi s’il y a une distanciation de 2 m ou la présence de barrières physiques. Toutefois, le port du masque de qualité demeure nécessaire dans les aires de circulation. Cela signifie qu’au retour de la semaine de relâche, les enfants pourront enlever les masques à l’école pendant les cours.

image