15 Décembre 2021
Des cadeaux pour réchauffer le coeur des familles d’un enfant malade
Par: Denis Bélanger

Marie-Eve Lusignan, Melissa Venne L.,Julie Miserere et Vanaelle Atzenhoffer.

La résidente de Sainte-Madeleine Vanaëlle Atzenhoffer réchauffera encore le coeur de nombreux parents d’enfants hospitalisés pendant le temps des fêtes. Grâce à l’aide de l’organisme On s’comprend, elle distribuera cette année environ 375 paniers cadeaux dans trois hôpitaux.

Publicité
Activer le son

Mme Atzenhoffer a initié une remise de cadeaux en 2019 au Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine avec la collaboration de partenaires. C’était pour elle une façon de redonner au suivant pour le réconfort qu’elle avait elle-même reçu deux ans auparavant. Sa fille de deux ans, Amy, avait été diagnostiquée d’un cancer en 2017 et elle avait été hospitalisée durant le temps des fêtes. Aujourd’hui, Amy est en rémission.

« Les enfants reçoivent beaucoup de cadeaux, mais il ne faut pas oublier les parents qui sont des piliers de la famille. Si on veut que les enfants soient bien, on doit s’assurer que les parents le soient aussi. Il n’y a jamais de moment propice pour un enfant d’être hospitalisé, mais c’est encore plus dur à cette période de l’année », ajoute la mère de famille qui a changé de carrière après la maladie de sa fille et a fondé l’entreprise Vanaëlle – Bijoux d’émotions.

La COVID-19 n’a pas empêché Vanaëlle Atzenhoffer de répéter l’expérience en 2020. Elle a toutefois tout orchestré seule pour pouvoir distribuer 10 000 $ en cadeaux au CHU Saint-Justine. Pour 2021, elle a décidé de s’associer à l’organisme On s’comprend, qui a aussi réalisé un projet identique l’an dernier. On s’comprend est né le jour où Mélissa (maman de Laurent vivant avec une tumeur cérébrale), Marie-Eve (maman de Luka qui vit avec une maladie génétique orpheline) et Julie (maman de Lorenzo, vivant avec un syndrome polymalformatif d’origine inconnue) se sont rencontrées.

« Nous avons décidé d’unir nos forces pour maximiser nos efforts. Cette année encore, en raison des mesures sociosanitaires, nous ne pourrons pas voir les parents recevoir leur cadeau, nous ne pourrons pas discuter avec eux et savoir comment ils vont, mais c’est d’autant plus important de leur envoyer un peu de réconfort et de chaleurdurant ces moments plus difficiles, de leur faire savoir qu’on pense à eux aussi. Ça donne encore plus de sens à notre mission », poursuit Mme Atzenhoffer.

Beaucoup de cadeaux

Ce sont 50 000 $ en cadeaux de toutes sortes qui ont été recueillis cette année pour être offerts aux parents d’enfants hospitalisés à Sainte-Justine, au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke-Fleurimont et au CHU Laval. « Les paniers comprennent des créations d’artisans locaux, des produits gastronomiques, de la musique, des produits cosmétiques et des cartes cadeaux d’épicerie», décrit Vanaëlle Atzenhoffer.

Cette dernière et ses trois complices ont procédé à l’assemblage des paniers cadeaux le 4 décembre dernier à l’Auberge Handfield de Saint-Marc-sur-Richelieu. Les cadeaux

ont déjà été déposés dans les hôpitaux et seront distribués pendant les fêtes.

image