20 mai 2021
Équipe Oser Belœil
Des candidats qui placent l’écoresponsabilité au sommet des priorités
Par: Sarah-Eve Charland

Nadine Viau, candidate au poste de mairessePhoto gracieuseté

Julien Tardif, district 1.Photos gracieuseté

Benoît Charron, district 2.Photo gracieuseté

Karim-André Laz, district 3.Photo gracieuseté

Marie-Claude Petit, district 4. Photo gracieuseté

Julie Lavoie, district 5. Photo gracieuseté

Emmanuelle Brière, district 6. Photo gracieuseté

Stéphane Lepage, district 7. Photo gracieuseté

Martin Dubreuil, district 8. Photo gracieuseté

Nadine Viau a présenté les candidats qui composeront son équipe Oser Belœil à la prochaine élection municipale du 7 novembre. L’équipe, qui est formée d’artistes, d’entrepreneurs, de sportifs et de passionnés de politique, influencera la plateforme électorale à prendre une saveur écoresponsable.

Publicité
Activer le son

« L’écoresponsabilité, ce n’est plus une mode, c’est une obligation. En 2021, il faut qu’on passe à l’action. L’écoresponsabilité, ce n’est pas juste de planter des arbres. Il faut que ça soit transversal dans tous les gestes qu’on pose. La culture et les sports, ça fait partie de la signature qu’on veut apporter », affirme l’aspirante mairesse, Nadine Viau.

Cette dernière présente une équipe paritaire, mais aussi diversifiée en expérience. Le plus jeune membre de son équipe, Julien Tardif, vient de fêter son 19e anniversaire. Il est étudiant en communications et politique à l’Université d’Ottawa. Il se présentera dans le district 1 Belœil-Station.

« J’avais été approchée par une équipe [politique]. J’avais réalisé que j’étais la plus jeune, souligne Mme Viau. C’était clair que si je formais mon équipe, ce ne serait pas le cas. Je voulais une équipe représentative de la population. Quand j’ai rencontré Julien, ça a été le déclencheur d’une belle aventure. On veut inviter les jeunes dans la discussion. On veut être à l’écoute et trouver des moyens pour rejoindre cette génération. »

Le côté artistique prendra aussi une place importante avec l’inclusion de la photographe Emmanuelle Brière dans le district 6 du Tournesol. L’entrepreneure et enseignante de musique Julie Lavoie tentera de ravir le siège du district 5 du Vieux-Belœil. Avec un bagage artistique et sportif, Stéphane Lepage, qui travaille dans la vente d’équipements médicaux, se présentera dans le district 7 des Bourgs.

Un autre entrepreneur se joint à l’équipe. L’ancien propriétaire du restaurant Le Trait d’union et du bar Le Septembre, Benoît Charron, se lance aussi en politique en se présentant dans le district 2 du Golf.

La travailleuse sociale et instigatrice du projet En avant les filles!, Marie-Claude Petit, se présentera au poste de conseillère du district 4 des Bosquets. Elle ne sera pas la seule à mettre les saines habitudes de vie et le développement durable au cœur des priorités. Ce sera aussi le cas de Martin Dubreuil, président de la Coop Prévert, qui se présente dans le district 8 du Centenaire.

Finalement, Karim-André Laz espère se faire élire dans le district 3 des Villas. Politologue de formation, il travaille sur la scène internationale afin d’aider des entreprises minières et gazières à mettre en place des mesures de sécurité qui prennent en compte les droits de la personne.

« Trop souvent au cours des dernières années, les dossiers ont été extrêmement polarisés par manque de leadership, ajoute Nadine Viau. Des projets comme celui du centre aquatique, du Golf ou encore de la nouvelle école devraient être rassembleurs et nous permettre de faire rayonner notre communauté. »

Elle poursuit en mentionnant que sa plateforme électorale sera basée sur plusieurs axes, soit la participation citoyenne, la saine gouvernance, la qualité de vie des citoyens de Beloeil, le développement de Beloeil ainsi que l’écoresponsabilité.

image