30 novembre 2022
Un véhicule volé sur quatre est un Honda CRV
Deux fois plus de véhicules volés en 2022 dans la région
Par: Vincent Guilbault
Dans la région, un véhicule volé sur quatre est un Honda CRV.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Dans la région, un véhicule volé sur quatre est un Honda CRV.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

L’année dernière, 268 véhicules et camions ont été déclarés volés dans la région. En 2022, en date du 31 octobre, les policiers rapportaient déjà 427 véhicules volés.

Publicité
Activer le son

Parmi les véhicules les plus volés en 2022, on note beaucoup de véhicules utilitaires sport (VUS) et des camionnettes. Dans les VUS, le modèle le plus prisé est le Honda CRV, avec 101 vols sur le territoire couvert par la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent; c’est presque le quart des véhicules volés.

Il est suivi par le Toyota RAV4 (20), le Toyota Highlander (16) et le Dodge Durango (15). Dans la catégorie des camionnettes, c’est le Dodge Ram (67) qui est le plus prisé par les voleurs, suivis par le Ford F-150 (27), qui avait été le plus volé sur le territoire en 2021 (72 fois).
Dans ce triste palmarès, on note aussi la présence de l’Acura RDX, une voiture de luxe qui a été volée 34 fois depuis le début de l’année.

Énorme demande
Pour le chroniqueur automobile Marc Bouchard, les chiffres présentés ici ne le surprennent pas. « L’industrie traverse une période extrêmement difficile au niveau de la production. On a de la misère à combler les besoins. Nous avons tous entendu les dizaines de milliers de reportages disant qu’il faut attendre des mois et des années pour avoir un véhicule, électrique ou non. »

Le chroniqueur ajoute qu’il y a aussi un gros marché pour la revente à l’international, particulièrement pour des modèles comme le Honda CRV. « Il y a une forte demande dans les pays du Moyen-Orient et en Afrique, notamment. C’est une vraie folie! On les vole, on les met dans des conteneurs et on les envoie directement dans les autres pays. »

Selon lui, le portrait de la région n’est pas si différent du reste de la province. « Je me serais toutefois attendu à peut-être plus de véhicules de luxe volés, car il y a une plus forte concentration. »

Et les camionnettes ont toujours été populaires et ça va le rester, pense M. Bouchard. « Il y a un gros marché, car on en trouve peu dans d’autres pays. Les camionnettes sont destinées surtout pour le marché nord-américain. Le Honda CRV et le Toyota RAV4, entre autres, ce sont vraiment des véhicules qui sont très prisés sur les marchés internationaux. »

Le chroniqueur croit toutefois que les problèmes du marché tendent à vouloir se résorber tranquillement en raison de la récession qui s’en vient. « Actuellement, la rareté des modèles fait que les vols sont en hausse partout. »

L’ŒIL a invité la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent à commenter les chiffres. Le porte-parole Jean-Luc Tremblay est bien au fait de la problématique dans la région, qui ressemble à celle partout en province. D’ailleurs, la Régie collabore avec la Sûreté du Québec (SQ) et d’autres corps policiers au sein d’une équipe mixte dédiée aux vols de véhicules. Le projet vise des réseaux d’exportation outremer de véhicules volés. Les opérations menées dans cette enquête ont permis la saisie de près de 50 véhicules et plus de 300 000 $ en argent, le tout pour une valeur de plus de 2,5 millions de dollars dans la province, avance la SQ.

Plus près d’ici, le sergent Tremblay confirme que les patrouilleurs portent une attention plus particulière à certains modèles. « Un CRV, à 2 h du matin, a plus de chances d’être vérifié qu’un autre modèle. »

Il souligne aussi que « la très grande majorité » des véhicules volés possèdent un système de démarrage sans clés. « Pour la personne qui veut se protéger, c’est vraiment les différents modèles de barre pour entraver le volant qui semblent fonctionner le mieux. C’est ce qu’on pense être la manière la plus contraignante pour les voleurs. »

Sinon, les conseils d’usage sont toujours les même d’année en année, rappelle le sergent Tremblay : déposer leur clé intelligente dans une boîte en métal pour couper le signal, utiliser des obstacles pour nuire aux voleurs, comme de stationner le camion entre un mur et une autre voiture, installer des caméras, bien éclairer leur stationnement et entretenir une bonne relation avec son voisinage.

image