16 février 2022
Vitesse sur la rivière Richelieu
Deux nouveaux appuis pour un règlement
Par: Vincent Guilbault
Saint-Marc-sur Richelieu et la MRC de Pierre-De Saurel se sont prononcées en faveur d’un réglement sur la rivière Richelieu.Photo Pixabay

Saint-Marc-sur Richelieu et la MRC de Pierre-De Saurel se sont prononcées en faveur d’un réglement sur la rivière Richelieu.Photo Pixabay

Saint-Marc-sur-Richelieu change son fusil d’épaule et appuie finalement la deuxième version du règlement qui encadre la vitesse sur une partie de la rivière Richelieu. La Municipalité joint donc sa voix aux villages de Saint-Antoine et Saint-Charles-sur-Richelieu, qui ont déjà adopté des résolutions en appui au règlement, comme le demandait Transports Canada.

Publicité
Activer le son

Les élus de Saint-Marc ont voté à trois contre trois en faveur du règlement proposé, et c’est donc le maire François Berthiaume qui a dû trancher le débat en ajoutant sa quatrième voix aux élus en faveur.

Rappelons que le règlement, dans une version révisée, doit imposer une limite de vitesse des embarcations nautiques à 10 km/h à plusieurs endroits sur la rivière Richelieu, notamment à 50 mètres des berges, sur un tronçon visé de 20 km entre quatre villages. Le but du règlement est de renforcer la sécurité nautique, d’améliorer la cohabitation entre les embarcations motorisées et non motorisées, de réduire l’érosion des berges, de préserver l’habitat du chevalier cuivré et d’améliorer la qualité de l’eau. Le wakeboard sera aussi davantage encadré.

Soulignons toutefois que les élus de Saint-Denis-sur-Richelieu n’ont pas appuyé le règlement proposé et que le conseil municipal ne se prononcera pas sur le règlement actuel. Le 7 février dernier, ils ont toutefois adopté une résolution qui demande à Transports Canada de « mettre en place une réglementation appropriée au contexte de la rivière Richelieu ». Dans son argumentaire, le conseil municipal dit se référer au député fédéral, en soulignant que la Municipalité n’a pas « les compétences requises pour proposer une réglementation spécifique » puisque la rivière Richelieu est de juridiction fédérale.

Appui des autres villes
Le 9 février dernier, les élus des municipalités membre de la MRC de Pierre-De Saurel ont décidé d’appuyer les municipalités riveraines de la rivière Richelieu de la MRC de Pierre-De Saurel, notamment les villages de Saint-Roch-de-Richelieu et de Saint-Ours, et ceux de la Vallée-du-Richelieu dans leurs démarches auprès de Transports Canada pour modifier la réglementation en vigueur. Sylvain Dupuis, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel et maire de Saint-Ours, souligne que ce projet « est une porte qui s’ouvre pour permettre à d’autres municipalités riveraines d’emboîter le pas ».

image