2 février 2022
Emplois étudiants : Belœil en mode recrutement
Par: Olivier Dénommée
Belœil a affiché en janvier plusieurs postes adressés aux étudiants. Elle espère combler près d’une centaine d’emplois d’été, notamment dans les camps de jour. Photothèque | L’Œil Régional ©

Belœil a affiché en janvier plusieurs postes adressés aux étudiants. Elle espère combler près d’une centaine d’emplois d’été, notamment dans les camps de jour. Photothèque | L’Œil Régional ©

Malgré les grands froids des dernières semaines, Belœil songe déjà à l’été! La Ville a multiplié depuis le 12 janvier les publications annonçant les postes à pourvoir par des étudiants cet été. Une centaine de postes seraient à combler.

Publicité
Activer le son

Il n’est pas inhabituel pour Belœil de lancer sa campagne de recrutement dès janvier, ce qui permet d’organiser les entrevues d’embauche durant la semaine de relâche, mais la porte-parole de la Ville, Émélie Trinque, reconnaît que le recrutement est plus difficile depuis quelques années. Et c’est encore plus difficile dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

« Les jeunes ont désormais l’embarras du choix, et plusieurs d’entre eux souhaitent travailler à temps partiel, parfois pour pouvoir conserver leur emploi annuel ailleurs, ce qui complique les embauches. Comme partout ailleurs, nous devons faire preuve d’imagination pour susciter leur intérêt, l’offre étant supérieure à la demande », indique-t-elle.

En 2021, comme il n’a pas été possible de pourvoir tous les postes affichés, la Ville a dû revoir la répartition des tâches des préposés aux terrains sportifs, ajoutant des responsabilités au personnel non étudiant, et a dû confier l’entretien des terrains, la surveillance et les cours de tennis à une entreprise spécialisée, note Mme Trinque.

Employés recherchés pour les camps de jour
Notons que le retour cet été, après deux ans d’absence, d’un courtier en animation en camp de jour, annoncé par le conseil dans une précédente séance, ne diminuera pas le besoin d’employés pour donner le service.

Les postes étudiants affichés en camps de jour sont d’ailleurs encore nombreux cette année, mais, pour le moment, la Ville ne semble pas considérer de se tourner vers un organisme externe pour gérer ce service et l’embauche, un choix qu’a fait la Ville d’Otterburn Park il y a quelques années.

image