10 mars 2022
Est-ce vraiment fini?
Par: Denis Bélanger

La journée du 11 mars marquera officiellement le deuxième anniversaire de la pandémie de COVID-19. Le Centre Bell pourra faire salle comble dès samedi. Le passeport vaccinal sera également aboli ce week-end. Et maintenant, nous avons appris récemment que l’obligation de porter le masque en public serait levée dès la mi-avril. Nous semblons donc nous diriger finalement vers un retour à la normale.

Publicité
Activer le son

Il n’y a pas si longtemps, j’étais craintif de crier victoire. J’avais encore en tête la brique Omicron qui nous est tombée dessus juste avant les fêtes. Les plans de tout le monde ont été gâchés avec des mesures sanitaires strictes qui nous rappelaient le douloureux printemps 2020. Peu avant le retour en arrière de la mi-décembre, je me disais que le pire était passé.

Mais avec les annonces sur le masque, nous avons raison d’être optimistes et de regarder en avant. Déjà, ce week-end, j’ai pris le métro pour la première depuis la fin 2019 sans aucune crainte. Je croise néanmoins les doigts pour que je ne vous parle pas du troisième anniversaire de la COVID-19 en mars 2023.

Il sera intéressant de voir si les tendances des années pandémiques s’estomperont ou deviendront la norme dans tous les secteurs. Cette semaine, je vous rapporte une chute draconienne de l’utilisation du train de banlieue. L’achalandage va-t-il revenir à la normale? Ou est-ce qu’un bon nombre de personnes et d’employeurs préféreront poursuivre l’expérience du télétravail? Pour certains, le télétravail a amené une meilleure qualité de vie et a facilité la conciliation travail-famille.

Il y a quelques semaines, je rapportais que le nombre de gens arrêtés pour conduite avec facultés affaiblies avait diminué. Le confinement et le couvre-feu ont enlevé des occasions de boire et de conduire. Les amateurs d’alcool ont continué de consommer, mais plutôt à la maison. Les statistiques de 2022 risquent d’être intéressantes.

La consommation d’eau avait augmenté en 2020, puisque les gens étaient plus souvent à la maison. L’été 2020 avait aussi été très chaud et les gens s’étaient dépêchés d’acheter des piscines résidentielles. Je suis en attente des données complètes de 2021. Peut-être que le portrait donnera un aperçu de ce qui nous attend en 2022.

Je pourrais vous fournir un million d’autres exemples où les comportements ont été modifiés. Seul l’avenir nous dira si ces changements sont temporaires ou permanents. J’ai bien hâte de voir si nous aurons retenu des leçons ou si tout sera vite oublié. Je me permets de conclure cette chronique en vous partageant un conseil dont la pertinence a été décuplée par la pandémie, à mon avis. Saisissez l’occasion quand elle se présente à vous. Que ce soit pour une activité ou pour la rencontre d’une personne. Vous ne savez jamais si elle se représentera à vous de sitôt.

image