3 novembre 2021
François Perrier
Par: L'Oeil Régional

François Perrier – Candidat indépendant

Publicité
Activer le son

Les plateformes de tous les candidats parlent de mettre l’environnement et la lutte aux changements climatiques au centre des décisions des élus. Qu’est-ce qui vous distingue de vos adversaires?
Je me distingue par mon côté réaliste et des actions concrètes.

Quelles sont vos propositions pour améliorer ou consolider le milieu culturel et artistique de Mont-Saint-Hilaire?
Je propose de l’animation dans les parcs. De plus, ajoutons la restauration de l’école Sacré-Cœur avec une salle multifonctionnelle pour la diffusion et la création.

Plusieurs organismes affirment que les installations sportives sont insuffisantes dans la municipalité. Qu’est-ce que vous proposez à cet effet?
Je suggère d’ajouter une installation sportive dans le développement de l’ancien dépotoir à neige.

Il est devenu très difficile d’accéder à la propriété ou même de trouver un logement abordable à Mont-Saint-Hilaire. En quoi votre programme électoral pourra-t-il permettre aux propriétaires et aux locataires, actuels et futurs, de souffler un peu?
Avec une bonne gestion, il faut maintenir le niveau de taxation au plus bas. Nous devons aussi aider à soutenir les services sociaux sur notre territoire et le soutien d’aide alimentaire. Est-ce envisageable de favoriser les micromaisons pour accéder à la propriété? Les coopératives d’habitation, c’est déjà en discussion. À explorer.

Quelques secteurs demeurent à être développés dans la municipalité comme le camping et l’ancien Motel Cabine. Il y a aussi une mode au redéveloppement comme sur la rue Saint-Georges. Comment envisagez-vous ces développements?
Pour les développements, il faudra respecter nos règlements.

Quelle est votre position pour le secteur névralgique de la zone A-16?
Protection de ce secteur patrimonial de la pomiculture, du patrimoine bâti champêtre et naturel.

Que proposez-vous pour l’avenir de l’hôtel de ville qui est jugé désuet?
C’est un bâtiment patrimonial à conserver. L’hôtel de ville a accueilli tout le long règne d’Honorius Charbonneau. L’architecture unique de 1967, inspirée des principes architecturaux de cette époque, alliant acier, béton, bois et verre.

Si vous êtes élu(e), quelle sera votre grande priorité, le projet qui vous tient le plus à cœur?
Redonner la fierté aux citoyens d’habiter dans une des plus belles villes du Québec en harmonie avec la nature tout en respectant notre qualité de vie.

image