20 octobre 2021
Joël Denis fait son cinéma
Par: Olivier Dénommée
Joël Denis fait actuellement la tournée des cinémas RGFM pour y présenter son spectacle Ne t’en fais pas avec la vie, qui regroupe des nouvelles chansons, mais aussi ses incontournables etplusieurs surprises. Il vient à la rencontre des Belœillois le28 octobre, au Cinéma Belœil. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Joël Denis fait actuellement la tournée des cinémas RGFM pour y présenter son spectacle Ne t’en fais pas avec la vie, qui regroupe des nouvelles chansons, mais aussi ses incontournables etplusieurs surprises. Il vient à la rencontre des Belœillois le28 octobre, au Cinéma Belœil. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

*Mise à jour : Depuis la parution de l’article original, les Cinémas RGFM ont annoncé le report de la majorité des spectacles de la tournée, incluant celui au Cinéma Belœil. De nouvelles dates devraient être annoncées prochainement.*

Après avoir connu le sommet de sa gloire dans les années 1960 et 1970, Joël Denis a toujours fait partie du décor artistique québécois. Il s’était toutefois montré plus tranquille ces dernières années, mais ce n’était que pour mieux revenir : il réapparaît aujourd’hui avec un nouvel album de compositions, une biographie, un documentaire à venir et une petite tournée de spectacles qui s’arrête au Cinéma Belœil le jeudi 28 octobre.

Publicité
Activer le son

Joël Denis compare l’arrivée de la pandémie de COVID-19 à une « bombe atomique », qui l’a pourtant motivé à créer à nouveau. « Je roulais moins qu’avant avec les années, j’étais devenu paresseux et je ne sortais plus de ma zone de confort. […] J’ai voulu retrouver mon identité, alors j’ai fait un reset et j’ai écrit de nouvelles chansons », relate-t-il. Il a notamment écrit sur des thèmes tels que le bonheur, l’amour et le temps. « Puis, j’ai réalisé que c’était ma propre histoire que j’écrivais! »

Sa nouvelle chanson « Ne t’en fais pas avec la vie » est vite devenue la pièce centrale de son album du même nom, lancé le 16 octobre avec le début de sa tournée des cinémas RGFM, qui porte également le même titre. « Cette chanson représente le renouveau, une composition parfaite avec ce qu’on traverse. On a décidé d’enregistrer le refrain avec des voix d’enfants de 2e année », commente Denis Beauregard, président de la Société des Trois, qui produit la série de spectacles de Joël Denis.

Authenticité
Dans la vie – et en entrevue –, le « tannant » de 85 ans a une personnalité colorée, voire exubérante. Il promet d’être la même personne sur scène. « Je suis encore en forme et les gens le verront. Je carbure à la passion et j’ai le goût de parler au monde, de me raconter. Je serai sur scène avec cinq musiciens, avec une formule de music-hall à l’américaine, des chansons, du stand-up, de la danse, des réflexions sur la vie et même de l’improvisation. Ce n’est jamais pareil chaque soir », assure-t-il au sujet de son spectacle de 90 minutes.

« Je vais aller dans la salle pendant le spectacle pour échanger avec le public. Je vais sûrement prendre des demandes et les chanter a capella. » Il réserve aussi une dose de nostalgie à son public avec un hommage aux icônes disparues de sa génération, incluant Michel Louvain et son ami Pierre Lalonde. « Sur scène, je me donne à mon public à 100 %. Je suis honnête et je fais l’amour à mon public », lance-t-il en riant.

Dernier sprint
La tournée Ne t’en fais pas avec la vie fera vraisemblablement partie du « dernier sprint » de Joël Denis. « Cet automne est chargé et l’année 2022 devrait aussi être très bonne pour moi! […] Je veux me payer la traite pour les deux ou trois dernières années que je peux offrir et retrouver le public que j’aime pour une belle conclusion de ma carrière. » Ceux qui veulent participer à ce dernier tour de piste peuvent encore se procurer leurs billets au www.cinemasrgfm.com.

image