22 juin 2022
Actrice principale dans Pas d’chicane dans ma cabane
La Belœilloise Charlotte St-Martin à l’affiche
Par: Olivier Dénommée
À 13 ans, la Belœilloise Charlotte St-Martin rêve d’une carrière d’actrice à l’international. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

À 13 ans, la Belœilloise Charlotte St-Martin rêve d’une carrière d’actrice à l’international. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Présenté en salle depuis le 10 juin, le film québécois Pas d’chicane dans ma cabane propose une prémisse peu conventionnelle : Justine, 12 ans, en a assez de voir ses parents se chamailler et cherche par tous les moyens imaginables à les amener à divorcer. Cette comédie dramatique donnant la parole aux jeunes est aussi l’occasion de voir briller la résidente de Belœil Charlotte St-Martin dans le rôle principal.
Publicité
Activer le son

« Habituellement, dans les films, les enfants font tout pour éviter que leurs parents divorcent, mais il se passe le contraire ici! », raconte Charlotte St-Martin au sujet de ce film. « Justine essaie d’aller à la Cour de la jeunesse, mais réalise que ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Puis, avec des amis, elle décide de faire un tribunal au spectacle de fin d’année de son école pour convaincre ses parents de divorcer. » Si la description de Pas d’chicane dans ma cabane se veut comique, voire absurde, le film réalisé et coscénarisé par Sandrine Brodeur-Desrosiers contient aussi son lot de moments plus émotifs et touchants, note la jeune actrice.

Justine est le premier rôle principal que Charlotte St-Martin joue au cinéma et elle a eu la chance de l’obtenir sans passer d’audition. « Il y a deux ans, la production avait demandé à plusieurs jeunes de passer une entrevue. Quand le film a enfin eu le financement, on m’a rappelée et on m’a proposé le rôle, sans audition. On m’a dit que dès le début, on savait que Justine, c’était moi », raconte la Belœilloise de 13 ans, visiblement touchée par cette confiance. « Je me reconnaissais vraiment dans ce rôle : c’est une fille hyper sensible, qui aime être avec ses amis. Elle a de la drive, c’est une leader qui est capable de dire ce qu’elle pense. »

Pas d’chicane dans ma cabane a été tourné l’automne dernier et a été l’occasion pour Charlotte de découvrir de nouveaux talents et de se faire de nouveaux amis. « Ce sont tous des acteurs exceptionnels et on s’est souvent fait des [mauvais coups] pendant le tournage! […] Dans les films avec des adultes, on ne se fait pas nécessairement d’amis, mais là, tous les jeunes sont devenus amis et on se voit encore souvent », raconte-t-elle.

Après presque deux semaines à l’affiche, le film récolte déjà plusieurs bons commentaires des cinéphiles, selon Charlotte St-Martin. « Tous les gens qui m’en ont parlé ont aimé et se sont reconnus dans le film. Malheureusement, depuis quelques années, les gens ne vont plus aussi souvent au cinéma à cause de Netflix. Et ceux qui y vont sont souvent tentés par les blockbusters américains. Mais ça vaut la peine d’aller voir du cinéma québécois : les gens ne seront pas déçus! », promet l’actrice.

Rêve international

Dans le milieu depuis l’âge de 4 ans, Charlotte St-Martin a gravi les échelons lentement et semble avoir un plaisir contagieux dans tous les projets qui se présentent à elle, autant à la télé qu’au cinéma et au doublage. « À la fin de chaque projet, je me disais que c’était celui que j’avais le plus aimé… jusqu’à ce que le suivant le surpasse! Ils ont tous quelque chose de spécial que l’on ne retrouve pas dans les autres. Dans [Pas d’chicane dans ma cabane], c’est de tenir le rôle principal et d’être entourée d’autres enfants. Je pense que ce projet va me marquer longtemps. »

Questionnée sur son désir de poursuivre sa carrière devant la caméra, la réponse ne pouvait pas être plus claire : « C’est sûr, sûr, sûr! Depuis le tout début, c’est clair pour moi que je veux faire ça toute ma vie, peut-être même à l’international, que ce soit en anglais ou en France. » Parmi ses idoles dans le milieu, Charlotte nomme Millie Bobby Brown, Émilie Bierre, Sophie Nélisse et Karine Vanasse, toutes des femmes qui l’inspirent grandement dans le milieu.

Jusqu’à présent, Charlotte St-Martin vit très bien sa double vie d’élève qui vient de terminer sa première année du secondaire à la Polybel et celle d’actrice, et elle se souhaite toujours plus de beaux projets pour l’avenir. Elle confirme au passage qu’elle fait un retour dans la saison 3 de la série jeunesse Défense d’entrer!, dont le tournage est prévu cet été au côté du jeune acteur hilairemontais Loïc Bouffard.

Il est encore temps de voir Pas d’chicane dans ma cabane sur grand écran, notamment au Cinéma Belœil, mais il faut faire vite! Plus de détails sur le film et sa distribution sur le site www.pasdechicane-lefilm.com.

image