20 janvier 2022
Vaccination contre la COVID-19
La clinique de Belœil a la plus grande capacité d’injection du territoire
Par: Maxime Prévost-Durand

La mairesse de Beloeil, Nadine Viau, la directrice de la vaccination, Nathalie Chénier, et lePDG du CISSSME, Bruno Petrucci, lors de l’ouverture de la clinique de vaccination.Photo gracieuseté CISSSME

Ouvert depuis vendredi au Mail Montenach, le site de vaccination de Belœil est désormais le plus important du territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME). Plus de 2500 personnes pourront y être vaccinées par jour.

Publicité
Activer le son

Avant l’ouverture du site de Belœil, il ne restait que quatre centres de vaccination sur le territoire à Acton Vale, Longueuil, Saint-Hyacinthe et Sorel-Tracy. Cette nouvelle clinique a été ouverte pour permettre aux équipes d’ajouter plus de volume, selon la directrice de la vaccination COVID du CISSSME, Nathalie Chénier.

« Belœil étant situé entre nos sites de Longueuil et de Saint-Hyacinthe, où il y a le plus de population, on s’attend à être en mesure d’équilibrer la prise de rendez-vous sur les trois sites plutôt que d’avoir deux sites qui n’arrivent plus à fournir un nombre de rendez-vous suffisant pour atteindre la population. »

Bien qu’on trouvait huit sites de vaccination sur le territoire du CISSSME au plus fort de la campagne pour les premières et deuxièmes doses, il n’est pas prévu pour l’instant que d’autres sites soient ajoutés.

Par ailleurs, la directrice de la vaccination COVID du CISSSME a indiqué que les deux vaccins de Pfizer et de Moderna peuvent être offerts à la population. « Les livraisons du ministère sont principalement du Moderna, mais on est capable de donner du Pfizer quand c’est nécessaire », a-t-elle précisé.

Données les plus récentes

Les données publiées le 11 janvier par la Direction de santé publique de la Montérégie rapportaient sans surprise que le nombre d’hospitalisations était à la hausse depuis le début du mois de décembre. La même tendance pour les décès est observée depuis la fin décembre. Le bilan hebdomadaire était toutefois à la baisse, ayant diminué dans tous les groupes d’âge sauf trois. À ce jour, 1,5 % des Montérégiens qui ont eu la COVID-19 en sont décédés. L’âge moyen des personnes décédées est de 82,8 ans. Pour la MRC de La Vallée-du-Richelieu, le nombre de décès s’élevait à 89 et le nombre de cas actifs à 989. En date du 13 janvier, c’était dans les Villes de Chambly (173), Belœil (144) et Mont-Saint-Hilaire (110) qu’on retrouvait le plus de cas actifs.

L’introduction des tests rapides dans la communauté et les changements dans la stratégie de dépistage ont une incidence sur le nombre de cas confirmés, actifs et rétablis.

Avec la collaboration de Denis Bélanger.

image