28 octobre 2021
La clinique de Mont-Saint-Hilaire range ses seringues
Par: Denis Bélanger

La clinique de vaccination de Mont-Saint-Hilaire, située au pavillon Jordi-Bonet, a administré au total 48 651 vaccins sur 93 journées de fonctionnements. En fonction depuis le 19 mars, la clinique a fermé ses portes le 21 octobre dernier.

Publicité
Activer le son

Un total de 23 715 vaccins étaient des premières doses, 24 542 des deuxièmes doses et 394 classés dans la catégorie autre. « À titre d’exemple, on retrouve dans cette dernière catégorie des troisièmes doses administrées, par exemple, à des voyageurs ou à des personnes immunodéprimées », précise la porte-parole au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME), Marianne Paquette.

La clinique administrait en moyenne 528 vaccins pour des journées de 7 heures, et 1056 pour des journées de 12 heures d’ouverture. Aucune dose n’a été périmée, car le site n’entreposait pas de dose.

Appel à tous

En janvier 2021, la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR) a été interpelée par le CISSSME afin de trouver un lieu où tenir un centre de vaccination dans la région. Un appel à tous a ainsi été lancé en urgence à toutes les municipalités de la région et la Ville de Mont-Saint-Hilaire a rapidement manifesté son intérêt.

Un bail de location couvrant la période du 15 février au 26 octobre a été signé entre les deux parties et aucuns frais n’ont été chargés au locataire. Seuls les frais supplémentaires liés à l’aménagement, l’entretien et la surveillance des cliniques (préposée à l’accueil) ont été facturés au CISSSME, ce qui représente, au 20 septembre, une somme de 32 557,08 $.

Le local comportait de nombreux avantages pour le CISSSME, dont sa position centrale dans la ville. « De plus, c’est un site bien connu de la population. La Ville de Mont-Saint-Hilaire a fait preuve d’énormément de flexibilité à l’égard de notre organisation, notamment en ce qui concerne l’horaire », renchérit Mme Paquette.

Pour sa part, Mont-Saint-Hilaire se dit fière d’avoir eu l’opportunité de soutenir ses partenaires de la santé publique.

image