25 août 2021
En mémoire d’une tragédie ferroviaire
La Halte des Vapeurs inaugurée
Par: Olivier Dénommée
L’artiste Julie Robert et son œuvre Point pivot, inaugurée à la Halte des Vapeurs en mémoire des 99 vies fauchées par la tragédie ferroviaire du 29 juin 1864.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©��

L’artiste Julie Robert et son œuvre Point pivot, inaugurée à la Halte des Vapeurs en mémoire des 99 vies fauchées par la tragédie ferroviaire du 29 juin 1864.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Quand on pense à une tragédie ferroviaire qui fait des dizaines de morts, on pense spontanément à Lac-Mégantic en 2013. Or, une énorme tragédie est survenue à Belœil en 1864. La Halte des Vapeurs, un lieu commémorant ce drame qui a vu 99 personnes perdre la vie, a été récemment inaugurée pour que l’on se souvienne de cet événement.

Publicité
Activer le son

La Halte des Vapeurs, un nouvel espace de repos pour les cyclistes et les marcheurs situé en bordure de la rue Richelieu, près du pont des trains, a été inaugurée le 18 août par la Ville de Belœil. Le plan concept du parc a été élaboré par Nature-Action et Conception Paysage. La Halte propose une terrasse en bois, une placette et un pavillon apportant ombrage et protection contre les intempéries, des sentiers, du mobilier urbain et une station de réparation de vélo en libre-service.

Œuvre d’art publique
On y retrouve aussi une œuvre d’art publique commémorant l’accident de train survenu le 29 juin 1864 à Belœil. Point pivot a été créée par l’artiste belœilloise Julie Robert à la suite d’un concours d’art lancé par la Ville en 2020. Il s’agit d’une installation sculpturale composée de 11 plaques d’acier inclinées sur deux arcs et d’un banc de béton semi-circulaire. Le nombre de plaques correspond au nombre de wagons du train spécial No 168, et l’œuvre symbolise aussi le violent impact entre les wagons et la solidarité des citoyens envers les survivants. On retrouve aussi à l’intérieur de l’œuvre le nom de 44 familles endeuillées dans cette tragédie.

Le projet à la Halte des Vapeurs représente un investissement de 442 000 $. Il a été réalisé en collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Société d’histoire et de généalogie de Belœil–Mont-Saint-Hilaire. Une phase 2 des travaux à la Halte des Vapeurs est prévue afin d’aménager un stationnement écologique au pavé perméable et comprenant des îlots de verdure, de même qu’un accès à l’eau. La fin des travaux pour ce futur aménagement est prévue pour 2024, indique la Ville.

Pour ne pas oublier
La Société d’histoire et de généalogie a créé un petit document en mémoire de cet accident ferroviaire. On y apprend qu’un train spécial de la compagnie Grand Tronc, où se trouvaient 459 immigrants d’origine allemande, était parti le 29 juin 1864 de Pointe-Lévis en direction de Montréal. La section mobile du pont était ouverte pour laisser passer le remorqueur Champlain et son convoi de barges.

Le conducteur du train, dont c’était son premier passage sur ce trajet, n’a pas fait son arrêt obligatoire avant d’entreprendre la traversée du pont, ce qui a amené le train à plonger dans la rivière Richelieu. Pas moins de 97 passagers et deux employés du chemin de fer ont perdu la vie dans cet accident et plus de 200 personnes ont été blessées.

Des monuments ont été érigés à Montréal, mais aucun n’avait encore été érigé sur le site de l’accident, à Belœil.

image