11 mai 2022
La « loi et l’ordre » rétabli au conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire
Par: L'Oeil Régional

Lundi soir, le 2 mai, lors de la séance du conseil municipal, le maire Marc-André Guertin a donné un spectacle incroyable. Ton directif à l’ouverture de la séance et menaces d’expulsions. Et, pour en ajouter, un manque total de courtoisie à la période de questions.

Publicité
Activer le son

M. le maire, si votre épiderme est trop sensible à la critique, il ne fallait pas aller en politique. Pour un parti qui se disait rassembleur, vous avez réussi en cinq mois à créer un climat toxique aux assemblées du conseil. Vous aviez une belle occasion de rallier les citoyens qui sont inquiets pour leur quartier et de répondre, de façon transparente, à leurs demandes. Vous avez plutôt choisi la voie de la confrontation.

Au-delà des demandes non répondues des citoyens, vous venez de donner un grand coup à la vie démocratique de la ville de Mont-Saint-Hilaire. Les séances du conseil municipal sont devenues une litanie de règlements à entériner au lieu d’être un forum de discussions avec les citoyens que vous devez représenter.

M. le Maire, vous vous privez de l’apport de citoyens impliqués et animés par une volonté d’améliorer la vie de quartier. Puisque nous ne pouvons pas nous exprimer au sein du conseil, je terminerai par les questions auxquelles je n’ai pas eu de réponses.

Pourquoi n’avez-vous pas suspendu le projet de la zone H-60, compte tenu de votre affirmation à protéger la montagne? Pourquoi ne réévaluez-vous pas tout le projet compte tenu des nouvelles réalités environnementales? Certains projets au Québec ont été abandonnés par manque d’acceptabilité sociale et on parle de plus en plus de préserver nos zones humides. Pourquoi ne pas vous assurer d’avoir cette acceptabilité sociale des citoyens du quartier avant d’entériner le projet?

En conclusion, M. le maire, le respect ne se commande pas, il se gagne.

Christian Laliberté
Mont-Saint-Hilaire

image