5 janvier 2022
Emprunt de 10,9 M$
La nouvelle caserne incendie attendue pour 2023
Par: Denis Bélanger

La Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) fixe à la fin de l’année 2023 l’occupation de la nouvelle caserne incendie de Belœil, dont la construction devrait débuter en 2022.

Publicité
Activer le son

La RISIVR devrait procéder à l’appel d’offres des travaux en février et à l’ouverture des soumissions vers avril. L’organisme devra attendre deux mois environ après l’obtention d’une approbation du gouvernement du Québec avant d’adjuger le contrat. L’organisme a d’ailleurs adopté l’automne dernier un règlement d’emprunt de 10,9 M$. Les gestionnaires sont en attente d’une confirmation d’une aide financière gouvernementale.

La nouvelle caserne sera située sur l’ancien dépôt à neige du boulevard Yvon-L’Heureux.

Rappelons qu’avec le regroupement de cinq services municipaux de sécurité incendie, trois casernes sont suffisantes pour offrir la protection incendie sur le territoire. Outre celle de Belœil, la caserne actuelle de Saint-Basile-le-Grand sera abandonnée pour faire place à une nouvelle construction. La troisième, à Mont-Saint-Hilaire, a été construite en 2017 par la Municipalité, qui l’a ensuite vendue à la RISIVR.

Le dossier de la caserne de Saint-Basile-le-Grand est loin d’être réglé puisque les responsables sont toujours à la recherche d’un site. La RISIVR lorgnait un terrain appartenant à la Municipalité sur la montée Robert. Ce terrain se trouvait toutefois en zone agricole et la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a refusé de modifier le zonage au printemps 2020.

image