15 avril 2021
La piscine entraînera une hausse de 1,49 % du compte de taxes
Par: Denis Bélanger
Les citoyens ont pu faire une visite virtuelle du complexe aquatique rénové. Photo gracieuseté

Les citoyens ont pu faire une visite virtuelle du complexe aquatique rénové. Photo gracieuseté

Le projet de réfection du centre aquatique de Mont-Saint-Hilaire devrait entraîner une augmentation de 1,49 % sur le compte de taxes des résidents.

Publicité
Activer le son

Pour le propriétaire d’une résidence moyenne, cela représente un montant annuel de 39,38 $, et ce, sur une période de 20 ans. Les détails financiers du projet ont été présentés au public lors de la séance ordinaire du conseil municipal du 6 avril.

S’étant vu refuser une subvention du gouvernement du Québec, la Ville adoptera ainsi un règlement d’emprunt de 6 M$ pour financer le projet estimé à un total de 10,7 M$. Le 4,7 M$ restant proviendra de surplus réservés.

Le règlement doit être adopté à la séance ordinaire du mois de mai. S’en suivra une tenue de registre pour les personnes souhaitant forcer la tenue d’un référendum. Si tout se déroule comme prévu, les travaux débuteront en juillet. Une ouverture aux baigneurs est visée pour l’automne 2022.

Plusieurs améliorations
Le bâtiment sera refait et agrandi. Les deux bassins existants demeureront intacts, car ils étaient en bon état et cela permettra à la Municipalité d’économiser d’importants coûts. Selon la Municipalité, la facture d’une construction neuve s’élevait au-delà des 20 M$ et aurait pu grimper jusqu’à 30 M$.

La Ville prévoit la réfection de l’enveloppe du bassin abritant la piscine et les vestiaires ainsi que l’agrandissement de la plage (sur céramique) pour maximiser l’espace. Les travaux prévoient aussi le remplacement de la filtration et des équipements mécaniques, l’aménagement d’un vestiaire universel fonctionnel et l’amélioration de l’accessibilité universelle. Parmi les ajouts, on note un mur d’escalade et des estrades vitrées pour les visiteurs. Le sauna sec sera déplacé.

Rappelons qu’une firme d’experts avait détecté des problèmes structurels importants pouvant menacer la sécurité des usagers et des employés, poussant la Municipalité à fermer le complexe en novembre 2019. Les problèmes se situaient dans la partie la plus ancienne du bâtiment construit en 1996. La partie neuve datant de la rénovation et l’agrandissement de 2006 n’étaient pas touchés.

Le complexe aquatique attirait annuellement 1200 usagers pour les cours d’aquaforme et plus de 40 000 passages pour les bains libres. Le centre offrait aussi plus de 1500 cours de natation aux jeunes de 4 mois à 18 ans.

image