8 Décembre 2021
La population a répondu généreusement à la guignolée des Chevaliers de Colomb
Par: Olivier Dénommée
La récolte a été bonne à l’ouest de la rivière Richelieu avec la guignolée orchestrée par les Chevaliers de Colomb. On reconnaît le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, le coordonnateur de la guignolée, Jocelyn Morier, le maire de Saint-Mathieu-de-Belœil, Normand Teasdale, le Grand Chevalier des Chevaliers de Colomb de Belœil, Claude Lebrun, et la mairesse de Belœil, Nadine Viau. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

La récolte a été bonne à l’ouest de la rivière Richelieu avec la guignolée orchestrée par les Chevaliers de Colomb. On reconnaît le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, le coordonnateur de la guignolée, Jocelyn Morier, le maire de Saint-Mathieu-de-Belœil, Normand Teasdale, le Grand Chevalier des Chevaliers de Colomb de Belœil, Claude Lebrun, et la mairesse de Belœil, Nadine Viau. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Après une deuxième année difficile dans le contexte de la pandémie de COVID-19, voici une bonne nouvelle : la générosité se porte très bien dans la région, si on se fie aux résultats préliminaires de la guignolée orchestrée par les Chevaliers de Colomb de Belœil.

Publicité
Activer le son

Cette année encore, les Chevaliers de Colomb s’occupaient de la guignolée pour les municipalités de Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil. Lundi, le Grand Chevalier Claude Lebrun a donné un aperçu de la récolte. « On parle de plus de 40 000 $ amassés et on estime les dons en épicerie à plus de 100 000 $ en valeur. Saluons aussi le travail de 425 bénévoles cette année. C’est motivant, les gens ont été très généreux », souligne-t-il. Il précise que ces dons n’incluent pas des montants importants qui devraient être reçus prochainement de la part d’entreprises de la région et du député de Borduas, ce qui devrait avoir un impact significatif sur le montant final récolté lors de cette guignolée.

Selon M. Lebrun, cette grande générosité est plus que bienvenue alors que les entrepôts des banques alimentaires étaient presque vides. « Il était temps! Alors, je suis très content des résultats et de voir que les gens ont répondu à l’appel. On les remercie du fond du cœur », conclut Claude Lebrun.

De l’autre côté du Richelieu, c’est le Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu qui coordonnait la guignolée. Il n’avait pas encore été possible de connaître les chiffres, même préliminaires, de cette autre collecte au moment de mettre sous presse.

image