18 novembre 2021
Mont-Saint-Hilaire et Otterburn Park
L’année 2021 a souri au baseball mineur
Par: Denis Bélanger

L’équipe 11U a gagné l’argent à la Coupe Labelle. Photo gracieuseté

La formation 15U/16UF A a participé aux championnats régionaux et décroché la médaillede bronze. Photo gracieuseté

L’Association de baseball Mont-Saint-Hilaire/Otterburn Park (ABMO) estime avoir connu une saison de rêve en 2021 après une année plus mouvementée en 2020 en raison de la crise sanitaire.

Publicité
Activer le son

Sur le plan des inscriptions, l’ABMO a été en mesure de recruter 212 joueurs, soit plus qu’en 2020 (128) et qu’en 2019 (150), alors que le coronavirus n’était pas un enjeu.

« Le baseball a gagné en popularité, car c’est un sport où il y a de la distanciation. L’an dernier, nous avions d’ailleurs été en mesure de compléter la saison avant l’interdiction des sports d’équipe. Nous avons travaillé d’arrache-pied pour aller chercher de nouveaux joueurs. Pour les faire essayer, nous leur prêtions même du matériel. Nous avions aussi fait une journée Apporte ton ami, en mai », rapporte la présidente de l’ABMO, Mélissa Bastien.

L’ABMO a pu aligner un total de 12 équipes, dont deux exclusivement féminines. Quelques équipes de l’organisation ont su se démarquer. L’équipe 11U a participé à la Coupe Labelle et a remporté la médaille d’argent. Deux autres formations ont de plus participé aux championnats régionaux, dont la 9UA ainsi que la 15U/16UF A qui a décroché la médaille de bronze.

Une année d’expérience

Mélissa Bastien affirme que la saison 2021 a été beaucoup plus facile à gérer que la précédente. En 2020, l’organisation avait très peu de temps à l’été pour préparer la saison. En 2021, l’ABMO avait trouvé de nouvelles façons d’entraîner ses joueurs sans faire de simulations de partie qui étaient d’ailleurs interdites pendant un bon moment.

« Nous avons pu essayer de nouvelles approches. Nous sommes sortis sur les terrains vers le 18 avril et nous avons constaté que c’était possible de faire un camp d’entraînement à l’extérieur. Nous avons essayé de nouvelles choses et pratiqué nos bases. Les jeunes ont adoré. Les parents ont aussi été fort impeccables dans le respect des mesures sanitaires. »

Mélissa Bastien a pris les rênes de l’ABMO à la fin 2020 alors que la campagne de vaccination massive n’était pas encore enclenchée. « On ne savait pas trop à quoi s’attendre. Nous étions néanmoins optimistes de jouer, mais sans être certains de la manière ou de la forme que ça allait prendre. »

Défi des prochaines années

L’ABMO souhaite que la hausse d’inscriptions se poursuive dans les prochaines années. « Nous espérons pouvoir continuer à recruter de nouvelles joueuses de baseball pour les nouvelles catégories récemment créées à cet effet », poursuit la présidente.

Il devient donc encore plus important dans un tel scénario de trouver une solution aux disponibilités des terrains. « La clientèle augmente et les terrains sont ainsi très utilisés. Il faudra voir entre autres avec les villes comment nous pouvons trouver une issue. »

image