16 mars 2022
L’avenir du Manoir
Par: Vincent Guilbault
Vincent Guilbault

Vincent Guilbault

Le Manoir Rouville-Campbell est l’un de ces joyaux que l’on prend pour acquis, un peu comme la montagne et la rivière. Comme s’il était un peu à nous.

Publicité
Activer le son

Il a toujours été là, resplendissant et imposant, dans son style Tudor unique, planté dans le décor. Une belle porte d’entrée pour les visiteurs en provenance de l’ouest du chemin des Patriotes.

Je dis tout le temps là. Le bâtiment en briques actuel existe en réalité depuis 1850, ce qui dans l’histoire récente du Québec veut dire « depuis toujours ». Mais malgré le vent de changement apporté chaque fois par les nombreux propriétaires du bâtiment au fil du temps, il est resté stoïquement dans notre paysage. Des propriétaires comme la famille Campbell, évidemment, mais aussi le peintre Jordi Bonet et l’humoriste Yvon Deschamps, dans un passé plus récent.

C’est Yves Dion qui a converti l’endroit en hôtel de luxe en 1987, et ce, en respectant les normes imposées au Manoir, qui est depuis 1977 classé comme un monument historique.

Nous devons aussi souligner l’apport gigantesque de la famille Imbault qui, selon leurs dires, a investi plus de 20 millions de dollars dans le complexe.

En octobre dernier, la famille annonce la vente du complexe pour un montant de 28 M$, ce qui refléterait l’importance des montants investis dans ce bâtiment évalué à environ 11 M$. Mais il y a quelques jours, le complexe a carrément fermé ses portes, lui qui employait une trentaine d’employés. Un complexe doté aujourd’hui de 70 chambres, d’une salle de réception et d’un restaurant. D’ailleurs, j’ai été surpris d’apprendre que plus de 60 mariages ont été annulés avec cette annonce. Quand je dis que l’on prend pour acquis ce qui nous saute en plein visage.

Les rumeurs s’intensifient sur la possibilité que la famille « donne » le Manoir à la Ville de Mont-Saint-Hilaire.

Je disais que le Manoir est un peu à nous, dans un sens. En fait, il pourrait carrément le devenir réellement pour une première fois de son histoire si la famille Imbault et la Ville de Mont-Saint-Hilaire s’entendent. C’est ce qui est dans l’air et ce n’est que rumeurs. Fortes rumeurs. Mais ni la Ville ni le Manoir ne confirment cette information.

Nous savons au journal depuis un moment que des rumeurs voyaient l’hôtel de ville prendre place entre les murs du Manoir, mais il semble que cette option soit définitivement écartée. Ce n’est pas un secret que la Ville tente de relocaliser ses bureaux et cherche un endroit pour le faire.

Notre journaliste Denis Bélanger a aussi appris que les intérêts locaux et étrangers ont montré de l’intérêt pour acheter l’hôtel. Finalement, ce ne serait pas une entreprise privée qui serait en lice. Dans tous les cas, une annonce pourrait être faite en juin, selon ses informations, ce qui renforce les rumeurs d’une entente.

Pour en faire quoi? Le mystère perdure.

image