26 novembre 2021
Le basketball reparti de plus belle à Polybel
Par: Denis Bélanger

Plusieurs améliorations ont été apportées au gymnase de Polybel pendant la pandémie.Photo gracieuseté

Les activités de basketball ont pu enfin reprendre normalement cet automne à l’école secondaire Polybel après une longue pause de plusieurs mois imposée par la pandémie. Les responsables du programme notent une légère baisse de participation chez les plus vieux, mais une hausse chez les plus petits

Publicité
Activer le son

Cette année, l’école aligne neuf équipes de compétition des Pionniers. « C’est une légère baisse, mais les inscriptions sont en baisse partout dans la province. Nous avons toutefois de la qualité et avons confiance de revenir aux chiffres d’avant la pandémie dans les prochaines années », affirme Pierre-Luc Deslauriers, enseignant en éducation physique et responsable du projet pédagogique particulier (PPP) en basketball. 

Les joueurs n’ont pas eu le temps de jouer des parties régulières en 2020-2021 en raison des normes sanitaires. Les jeunes ont pu toutefois goûter au terrain de basketball et lancer des ballons aux paniers. « Nous avions des mesures strictes à respecter et nous avons mis l’accent sur les habiletés individuelles et travaillé le jeu de pied, le tonus, la motricité globale, etc. », poursuit M. Deslauriers. 

Ce dernier reconnaît que l’année scolaire 2020-2021 a été difficile sur le moral de plusieurs élèves. « Pour des jeunes, leur seule motivation d’aller à l’école est de pouvoir jouer au basketball. » 

Quelques nouveautés 

La pandémie a toutefois donné l’occasion aux responsables du basketball d’avancer quelques projets, dont la modernisation des équipements au gymnase. « Nous avons de nouveaux paniers de basket ainsi qu’un nouveau tableau indicateur », rapporte l’enseignant. 

Une autre nouveauté est l’ajout d’une intervenante spécialisée qui s’occupera uniquement des élèves des PPP de basketball et de hockey. « Elle aidera les jeunes sur le plan académique ou comportemental. Cette personne aura un lien significatif avec les joueurs et aidera à les motiver et trouver des solutions pour réussir. C’était un besoin criant. Cet encadrement est directement inspiré du programme de basket de l’école Lucien-Pagé de Montréal qui a été notamment bénéfique sur le plan scolaire pour Luguentz Dort (maintenant joueur de la NBA). » 

École des mini-pionniers 

Du côté de l’école des mini-pionniers, qui s’adresse aux jeunes du primaire, Pierre-Luc Deslauriers note une très forte hausse des inscriptions comparativement à l’année 2019-2020. Une nouvelle rassurante à ses yeux, car il craignait que la pandémie freine l’engouement de ce sport chez les plus jeunes. 

« Nous n’avions pas pu faire l’école [des mini-pionniers] l’an dernier. Mais cette année, nous avons 190 joueurs et je suis confiant que nous atteindrons le cap des 200. En 2019-2020, les inscriptions dépassaient un peu la barre des 100. » 

À l’instar de l’école, la Ligue de mini-basket des Patriotes a aussi repris ses activités. Le circuit comprend la tenue de deux tournois avant les fêtes, et deux autres en 2022. La ligue regroupe des écoles primaires provenant entre autres de Belœil, Chambly et Saint-Bruno-de-Montarville. « Avant les fêtes, les parties se jouent à 3 contre 3, et à 4 contre 4 après Noël. » 

 

image