2 mars 2022
Mont-Saint-Hilaire
Le budget participatif prend forme
Par: Denis Bélanger

La conseillère Mélodie Georget fait partie du comité de coordination qui analysera les projetssoumis pour la participation. Photothèque | L’OEil Régional ©

Contenu dans la plateforme électorale de Transition MSH, le budget participatif de Mont-Saint-Hilaire est officiellement lancé. L’enveloppe totale est de 200 000 $ et les citoyens auront jusqu’au 25 mars pour soumettre des projets.

Publicité
Activer le son

Les projets soumis doivent être estimés à un minimum de 15 000 $ et à un maximum de 100 000 $. « L’initiative soumise doit être autosuffisante dans le cadre de l’enveloppe du budget participatif et ne peut donc pas dépendre de l’octroi d’une subvention d’un autre programme pour sa réalisation », explique la conseillère Mélodie Georget qui aura le mandat d’analyser les idées soumises.

Le projet doit représenter une dépense en immobilisations, c’est-à-dire une infrastructure ou un équipement dont la durée de vie utile est au minimum de trois ans et qui sera utilisé par l’ensemble de la population. Le projet doit être également réalisable sur les terrains ou dans les bâtiments appartenant à la Ville et sera géré par cette dernière si l’idée est retenue.

« Des fonds de toutes sortes ou des programmes de bourses ne sont donc pas admissibles pour le budget participatif », précise le maire Marc-André Guertin.

Le dépositaire du projet devra aussi avoir l’appui de 10 personnes d’adresses différentes. « Ça permet d’avoir une accessibilité sociale et d’obtenir des trucs pour le peaufiner », renchérit Mme Georget. « Ça fait aussi connaître davantage le projet. Une personne en parle à 10 personnes, ces mêmes en font autant et ainsi de suite », ajoute M.Guertin.

Seuls les citoyens de 16 ans et plus de Mont-Saint-Hilaire pourront déposer un projet. La Ville n’exclut pas éventuellement de dédier une enveloppe jeunesse comme certaines municipalités le font. « Nous voulions inclure les jeunes pour les initier à la participation citoyenne », commente le maire.

Les employés municipaux, les membres du conseil municipal, des membres du comité de coordination du budget participatif de même que les membres de leur famille ne peuvent toutefois pas y participer. De plus, le projet doit être déposé à titre de citoyen et non pas au nom d’un organisme ou d’un regroupement.

Le comité de coordination est composé des conseillers Mélodie Georget et Claude Rainville, des citoyennes Pascale Dutton et Lysiane Chagnon, de la directrice des finances Sylvie Lapalme, du chef de la division parcs et espaces verts aux travaux publics Marc Bilodeau, de la cheffe de division environnement Mariève Lafontaine-Messier et de la directrice des communications Julie Benjamin dans un rôle d’observatrice.

Échéancier fixe

La période de dépôt a commencé le 28 février, soit quelques jours après la tenue d’une séance d’information en mode virtuel. Les projets doivent être déposés sur la plateforme électronique du budget participatif. Le comité de coordination analysera par la suite les projets. Les projets retenus pour le vote du public seront dévoilés le 30 mai et le vote se tiendra du 31 mai au 24 juin. Les gagnants seront connus en juillet et les projets réalisés en 2023.

« Nous voulons que le budget participatif soit rassembleur », mentionne Mélodie Georget. « Nous espérons recevoir beaucoup d’idées qui nous feront dire wow », avance Marc-André Guertin.

image