17 novembre 2021
Le complexe Oceania n’ouvrira qu’en 2022
Par: Denis Bélanger

José Lobato devant le chantier du complexe en septembre 2020. Photothèque | L’OEil Régional ©

Le complexe aquatique intérieur urbain Oceania, situé en bordure de l’autoroute 20 à Belœil, devrait ouvrir ses portes au printemps prochain. Le promoteur José Lobato aimerait bien que tout soit prêt pour la relâche scolaire, un objectif encore réaliste, pense-t-il.

Publicité
Activer le son

« Ça serait l’idéal d’être prêt pour cette période, mais ce n’est pas garanti. Ça risque d’être quand même serré », a toutefois admis en entrevue M. Lobato. Tous mes équipements sont construits. Nous sommes en attente de la livraison. Nous sommes aussi en train de faire la rue. »

En mai dernier, M. Lobato rapportait à L’Œil Régional qu’il souhaitait ouvrir avant la fin de 2021. La pandémie a forcé l’homme d’affaires à redoubler de prudence dans l’échéancier et la cadence des travaux s’il ne voulait pas se retrouver avec une infrastructure complète, mais inutilisable. M. Lobato suit d’ailleurs constamment l’évolution de la COVID-19 au Québec. La couverture vaccinale et les allègements du gouvernement ont eu pour effet de le rassurer.

L’homme d’affaires ajoute avoir loué des espaces à sept restaurants pour son aire de restauration. « Il me reste encore de la place au deuxième pour quelque chose de plus gros. »

Rappelons que les grandes lignes du projet ont été dévoilées pour la première fois en avril 2017 et que les travaux ont commencé en 2018. José Lobato assure que les dépassements de coûts provoqués par la pandémie sont relativement minimes.

« Les contrats étaient déjà signés avant que tout ça arrive et j’avais fait des dépôts. Nous avions même commandé d’avance les meubles. J’ai été chanceux dans le sens où on a pu améliorer le projet. J’ai évidemment contacté fréquemment mes fournisseurs pour maintenir la communication. »

Argent publique

Le projet Oceania bénéficiera d’un prêt de 3 M$ et d’une subvention de 2 M$, qui seront versés dans le cadre du Programme d’appui au développement des attraits touristiques (PADAT) du ministère du Tourisme. À cette contribution s’ajoute un prêt de 4 M$ d’Investissement Québec. L’aide financière a été confirmée à l’automne 2020. « Il y a des conditions à remplir pour obtenir ces aides », tient à préciser l’homme d’affaires.

Le parc aquatique regroupera une piscine à vagues, une piscine récréative avec une section de bassins à jets, un espace pour enfants avec des jeux d’eau, un bassin de surf, sept glissades ainsi qu’une tyrolienne. Une aire d’arcade était aussi prévue dans les plans initiaux, mais M. Lobato confirme aussi l’inclusion d’un volet de réalité virtuelle.

Oceania est l’une des composantes du développement immobilier du Faubourg Richelieu, représentant environ 200 M$ en investissements. On y retrouve déjà une station-service avec des bornes de recharge électrique et une marina. On retrouvera aussi l’Hôtel C, également en construction, qui offrira une centaine de chambres et qui sera reliée au complexe Oceania.

image