16 mars 2022
Nouveau salon à scotch et whisky
Le Cracheur de Feu se lance dans le fort
Par: Vincent Guilbault

Les amateurs de scotch, de whisky et de bourbons ont maintenant leur premier lieu de dégustation dans la région. Le propriétaire du Cracheur de Feu, Yan Cloutier, vient d’ouvrir les portes de son premier salon de type lounge juste au-dessus de son restaurant du Vieux-Belœil.

Publicité
Activer le son

« Ça se veut un bar style prohibition, disponible pour la location de groupe mais aussi pour les clients réguliers », explique Yan Cloutier, fier de sa variété de produits. Le restaurateur offre actuellement une cinquantaine de produits, mais vise à garnir sa collection avec plus de 200 produits dans les prochaines semaines. Les amateurs pourront donc découvrir et déguster des produits autant américains qu’irlandais ou écossais, donne-t-il en exemple.

Le restaurateur admet ne pas trop s’y connaître en liqueurs. C’est pour cette raison qu’il a retenu les services de Éric Van Hove, de Passion Whisky Québec. Ce groupe d’amateurs de whisky et de scotch vise à faire découvrir les produits aux Québécois à travers des événements, des formations ou en organisant des groupes de commande.

« Éric m’aide pour ce qui est du menu et la formation du staff », souligne Yan Cloutier. Le concept est donc amené à s’améliorer de semaine en semaine, mais les clients peuvent déjà affluer au salon et profiter des menus pour obtenir le détail des produits.

Diversifier

« Je connais surtout les bières, souligne M. Cloutier. J’offre déjà plus de 80 bières artisanales dans mon restaurant. Et je fais affaire avec l’ancien sommelier du Jozéphil pour mon vin. »

Selon lui, son menu de scotch et de whisky vient bonifier l’offre de son établissement et lui permet de se démarquer. « Ça complimente mon menu; les gens viennent déjà ici pour vivre une expérience avec le smokehouse. »

Yan Cloutier a donc profité des derniers mois plus calmes pour décorer le second étage et pour investir plus de 60 000 $ dans le mobilier, estime-t-il. « C’est de toute beauté! »

Et le Vieux-Belœil est l’endroit tout désigné pour attirer la clientèle, même au-delà des frontières de la Vallée-du-Richelieu. S’il dit déjà attirer de nombreux « geek » du houblon avec son offre de bières, il espère aussi accueillir les amateurs de fort entre ses murs. D’ailleurs, le gin risque d’être la prochaine boisson à obtenir un traitement de faveur à son établissement.

Le salon est ouvert du jeudi au dimanche.

image