11 février 2022
Avec le déconfinement progressif
Le Mail Montenach sort la tête de l’eau
Par: Denis Bélanger

Après des mois difficiles en raison de la pandémie de COVID-19, les affaires reprennent une pente ascendante au Mail Montenach de Belœil, selon les gestionnaires.

Publicité
Activer le son

« Nous sommes en train de nous rapprocher de 2019 en termes de chiffres d’affaires. Certains détaillants font même encore mieux qu’avant », commente la directrice du centre commercial, Sylvie Roy.

Cette dernière reconnaît que la crise sanitaire a eu pour effet de freiner des projets d’expansion de plusieurs entreprises. « La pandémie a aussi entraîné un manque de marchandise. Nous avons des discussions ouvertes pour la location éventuelle d’espaces. [L’entreprise propriétaire] Cominar a participé au programme d’aide gouvernementale pour le loyer pour les locataires éligibles. Nous avons de plus été compréhensifs et souples avec les autres. »

Selon le site internet du centre commercial, le Mail Montenach compte présentement 58 locataires. À la grande réouverture de tous les commerces non essentiels à la fin juin 2020 à la suite du long confinement du printemps, on dénombrait également plus de 50 locataires.

Projets sur pause

Aucun projet d’agrandissement ou de réaménagement ne sera vraisemblablement lancé à court terme, alors que le Mail Montenach aura un nouveau propriétaire en 2022, dans le cadre de l’acquisition des actifs du Fonds de placement immobilier Cominar par un consortium mené par la société montréalaise Canderel. La transaction sera finalisée au premier trimestre cette année. Le centre commercial appartient à Cominar depuis 2013. « Quelques projets avaient été évalués par le passé, mais nous allons attendre de voir la vision et les orientations des nouveaux propriétaires [pour la suite des choses] », souligne Sylvie Roy.

Un achalandage supplémentaire

Parmi les locataires du Mail, on retrouve la clinique de vaccination contre la COVID-19 dans le local anciennement occupé par le Dollarama et situé près du Buropro Citation.

« Nous n’avons pas encore reçu de rétroaction au niveau du nombre de personnes vaccinées. Nos locataires notent toutefois une hausse de l’achalandage depuis l’arrivée de la clinique. Il est difficile pour l’instant de le quantifier, ajoute Mme Roy. C’est sûr que c’est un plus pour nous que d’avoir un grand local comme ça être occupé pendant plusieurs mois. »

image