7 mai 2021
Denis Parent sollicitera un deuxième mandat
Le maire sortant veut terminer le travail
Par: Vincent Guilbault
Le maire dOtterburn Park, Denis Parent.Photothèque | L’Œil Régional ©

Le maire dOtterburn Park, Denis Parent.Photothèque | L’Œil Régional ©

Denis Parent veut garder la mairie d’Otterburn Park en novembre prochain. L’homme aimerait profiter de ce deuxième (et dernier) mandat pour terminer le travail entamé depuis sa victoire en 2017.

Publicité
Activer le son

Il y a quelques semaines, le maire Parent hésitait encore à se présenter, surtout en raison de la charge de travail combinée à une carrière en enseignement de la restauration et aux gros projets en œuvre à Otterburn Park. Mais la trajectoire positive que prend la Ville à ses yeux l’a poussé à reprendre le flambeau.

« En raison de tous les projets en marche, je veux m’assurer de leur bonne continuité », dit-il. En entrevue, il parle moins de projets à venir que de maintenir les efforts déjà entrepris.
Denis Parent dresse un bilan positif des quatre dernières années, particulièrement avec le début des travaux du développement Le Patriote en 2020, et dont les impacts ne tarderont pas à se faire sentir. Il souhaite non seulement la construction de la future école primaire dans ce secteur, mais aussi l’arrivée de plusieurs commerces de proximité, particulièrement une première épicerie à Otterburn Park. « Je travaillais dans mon premier mandat pour attirer des commerces de proximité et c’est toujours mon objectif; pour que les gens d’Otterburn Park n’aient plus besoin d’aller ailleurs. »

Juste avant l’entrevue, Denis Parent a remis au journal un document de plusieurs pages qui détaille ses réalisations, mais aussi celles de toute l’administration en place. Impossible de tout souligner. Mais s’il doit choisir, Denis Parent se dit surtout très fier des investissements dans les infrastructures, notamment dans les rues de la ville. « Nous avons repris le retard d’investissement dans les infrastructures, a-t-il affirmé. Et nous avons obtenu des subventions pour tous ces projets. Il fallait mettre de l’argent dans les infrastructures, non pas pour le plaisir d’avoir de belles rues, mais pour les remettre à jour. Depuis que nous avons refait les rues et la tuyauterie, nous avons le meilleur rendement de la région pour la consommation d’eau. »

Il rappelle aussi que la Ville a obtenu une victoire sous la forme d’une subvention de 1,5 M$ qui a servi à rénover la piscine municipale, inaugurée en juillet 2019. Il souligne aussi le nouveau visage du Centre communautaire et culturel de la Pointe-Valaine, avec la mise sur pied d’un OBNL pour gérer la location de la salle et la présentation de spectacles. « La salle a fait une meilleure année [financière] en COVID que les autres années. Ça donne une idée de comment cette salle était mal exploitée. On perdait au-delà de 200 000 $ par année avec Pointe-Valaine. On veut continuer de rendre cet endroit intéressant, surtout que nous avons un parc magnifique. »

Seul, mais en équipe
Comme lors de la dernière campagne électorale, Denis Parent se présentera sans parti politique, mais il s’entourera de candidats indépendants qui partagent les mêmes idées que lui. Il a confirmé que le conseiller élu Louis Côté se représenterait aussi à ses côtés et que d’autres seraient nommés dans les prochaines semaines. « Je fais mon annonce à l’avance pour attirer des gens qui seraient intéressés au regroupement. »

Selon lui, la formule fonctionne. Si certains désaccords sont perceptibles au sein du conseil municipal actuel, M. Parent affirme que tout se fait dans le respect, malgré les désaccords.
Il souhaite par contre attirer des gens un peu plus impliqués dans le conseil et qui accepteront de prendre plus de responsabilités, notamment au sein des comités de la Ville. « Je déborde un peu de ma tâche de maire. Je suis le président du comité d’environnement, alors que ce n’est peut-être pas mon rôle de maire. J’aimerais pouvoir déléguer un peu plus. »

image