25 juin 2021
Ligue nationale hockey balle
Le Mobux de McMasterville bâtit son équipe
Par: Denis Bélanger

Le président du Mobux, Marco Bérubé, entouré des joueurs Pierre-Olivier Ouellet, Gabriel Parent et Danick Martel.Photo gracieuseté

Le Mobux de McMasterville a maintenant un alignement complet de 20 joueurs pour entamer le 16 juillet à domicile la toute première saison de la Ligue nationale hockey balle (LNHB).

Publicité
Activer le son

Le repêchage du circuit a eu lieu les 12 et 13 juin et McMasterville a choisi le gardien de but Gabriel Parent au tout premier rang de l’encan. Depuis qu’elle a su qu’elle parlerait en premier, la direction de l’équipe savait qu’elle sélectionnerait le cerbère. L’un des propriétaires et président du Mobux, Marco Bérubé, assure n’avoir jamais été tenté d’échanger son premier choix.

« Pour notre joueur de concession, nous avons décidé de prendre un joueur qui est tout le temps sur la patinoire. Gabriel Parent a gagné partout, notamment aux championnats du monde. Il n’a que 25 ans, il va être gardien dominant et numéro un pendant des années. »

Bérubé est aussi fier de son choix de deuxième tour, Danick Martel, qui joue au hockey sur glace professionnel depuis 2014-2015. Il a surtout joué dans la Ligue américaine de hockey (LAH), mais a eu l’occasion de disputer 14 parties de la Ligue nationale de hockey. En 2020-2021, Martel a joué pour les Devils de Binghampton, le club-école des Devils du New Jersey.

« Jamais je n’aurais pensé que Martel serait disponible au 21e rang. Certaines équipes avaient peut-être peur qu’il ne soit pas disponible pour tous les matchs. Il nous a dit qu’il devrait être en mesure de jouer jusqu’aux demi-finales et pourrait même être de la finale », renchérit Marco Bérubé.

Le Mobux a aussi repêché les attaquants Gabriel Fredette, Matthew David, Elliot Grenon, Simon Ferland-Chapdelaine, Simon-Olivier Bégin, Félix Meunier, Sammy Rousseau, Alexandre Guibord, Hugo Sévigny et Nicolas Guertin; les défenseurs Pierre-Olivier Ouellet, Samuel Houle, Olivier Grenier, Jonathan Bertrand et Anthony Caron ainsi que le gardien Daniel Leblanc-Castilloux. L’équipe a ajouté au lot deux agents libres, l’attaquant Jonathan Daoust et le défenseur Stéphane Legault.

Bérubé se dit content de son équipe, qui misera sur la jeunesse et pourra néanmoins être compétitive dès cette saison. « Il y a un prix à payer pour cette philosophie. Ça ne veut pas dire qu’on va terminer dans les bas-fonds du classement de notre division, mais ça va être difficile d’être en tête. J’ai remarqué que certaines équipes ont été bâties pour remporter le championnat dès maintenant. Pour notre part, nous avons une vision à long terme. »

C’est l’un des associés de Bérubé dans l’aventure du Mobux, Kevin Gauthier, qui assumera les fonctions de directeur général et d’entraîneur-chef. « Kevin est impliqué dans le monde du dek hockey depuis plusieurs années. Il a été gardien de but aux mondiaux et entraîneur. Il connaît beaucoup les joueurs et il a beaucoup d’expérience. »

Saison de 14 parties

Chaque formation de la LNHB disputera 14 matchs en saison régulière. Toutes les équipes accèderont aux séries éliminatoires et les deux premières au classement de chaque division auront un laissez-passer pour les quarts de finale. Le Mobux évoluera dans la division Ouest également composée des Mustangs de Granby, des Huskies de Dek Anjou, du Gold & Blue de Boucherville, du Assurancia Venne et fille de Joliette et des Hawks de Mirabel. La division Est regroupe de son côté les Harfangs de Québec, les Glissières Desbiens de Trois-Rivières, les Lynx de Victoriaville, le Camping Ile-Marie de Sherbrooke, le Optimize Skills de Saint-Léonard-D’Aston et le ProStyle Lettrage de Lévis.

Les installations hôtes présenteront toujours trois matchs par soir où autant d’équipes disputeront chacune deux matchs. Les parties à domicile du Mobux seront disputées à la patinoire couverte du parc Gilles-Plante. Pour la soirée inaugurale, les représentants de McMasterville accueilleront ceux d’Anjou ainsi que de Québec, si dame Nature le permet. Il n’y a aucune indication pour le moment sur le nombre de spectateurs qui sera permis.

image