23 mars 2022
Mont-Saint-Hilaire
Le Montagnard pourrait faire place à 174 logements
Par: Denis Bélanger

Le Montagnard a été vendu l’été dernier au montant de 3,75 M$. Photothèque | L’OEil Régional ©

Un développement mixte comprenant entre autres 174 unités de logement se dessine sur le site de l’ancien hôtel Montagnard, situé sur la 116 à Mont-Saint-Hilaire. Les promoteurs risquent toutefois de devoir apporter des modifications à son ébauche, alors que certaines composantes du projet dérogent aux normes municipales.

Publicité
Activer le son

Rappelons que le Montagnard a été vendu le 2 juillet dernier à la société en commandite Habitations Aera Saint-Hilaire, notamment administrée par les actionnaires de Gestion Rodier, de Saint-Hyacinthe. L’autre entreprise impliquée dans la société en commandite est Kastello Immobilier, de Brossard. La société en commandite a finalisé en décembre l’achat de deux propriétés voisines du Montagnard, soit un bâtiment hébergeant l’entreprise de construction Groupe BR et le bâtiment bleu hébergeant une clinique d’ostéopathie.

Le projet mixte serait réalisé sur l’ensemble des trois propriétés d’Habitation Aera Saint-Hilaire. Les 174 logements seraient répartis au rez-de-chaussée et sur les trois étages supérieurs. Une suite commerciale occuperait aussi le rez-de-chaussée, comme le dicte la réglementation municipale. Notons que la hauteur maximale permise pour ce secteur est de 16 mètres.

Des éléments non conformes

Les promoteurs proposent du stationnement sous-terrain et seulement dix cases en surface, ce qui est non conforme à la réglementation. Une demande d’exemption de fournir le nombre de cases requis devra être étudiée. Le développement comprendrait aussi quatre entrées charretières, ce qui est aussi dérogatoire aux normes municipales. Le Comité consultatif d’urbanisme (CCU), qui a reçu une ébauche du projet, a d’ailleurs donné une orientation défavorable préliminaire au projet.

« Le projet soulève encore plusieurs interrogations. Nous rencontrerons le promoteur pour avoir des précisions. Il y a des inquiétudes au niveau des percées individuelles pour les résidents du côté nord », a déclaré le conseiller et membre du CCU Claude Rainville.

Modifications à apporter

Le compte rendu du CCU fournit toutefois les ajustements à apporter pour que le projet puisse se réaliser. Le stationnement intérieur doit prévoir des espaces pour les bornes de recharge électriques. Un aménagement pour les bicyclettes devra être prévu à proximité de la suite commerciale et une œuvre devra être intégrée au projet. Une étude acoustique réalisée par un professionnel devra être menée afin de déterminer si des mesures de mitigation sont requises.

Le président de Gestion Rodier, Dominic Rodier, n’a pas commenté pour l’instant les derniers développements. Depuis l’acquisition du Montagnard, M. Rodier a toujours affirmé au journal qu’il avait l’intention de faire une consultation publique avec les citoyens du secteur pour évaluer les besoins ainsi que pour étudier la question de l’accessibilité des logements.

image