25 janvier 2023
Travaux de nettoyage réalisés en 2017
Le Motel Saint-Hilaire doit payer sa facture cinq ans plus tard
Par: Denis Bélanger
Le Motel Saint-Hilaire. Photo Robert Gosselin| L’Œil Régional ©

Le Motel Saint-Hilaire. Photo Robert Gosselin| L’Œil Régional ©

Le Groupe Qualinet pourra enfin se faire payer pour ses services de nettoyage au Motel Saint-Hilaire plus de cinq ans après avoir effectué le mandat. La division des petites créances a tranché en faveur de Qualinet le 20 décembre dernier.
Publicité
Activer le son

Le Motel Saint-Hilaire avait retenu les services de Qualinet le 3 août 2017 pour y nettoyer notamment une tache de sang apparue à la suite du décès par crise cardiaque d’un client. Devant la nature des dégâts, l’employé de l’entreprise a toutefois dû couper le tapis.

La direction du Motel a refusé de payer la facture de 1842,56 $, car elle estimait que la facture était excessive (12 heures de travail) et que la chambre en question était devenue inutilisable vu que le tapis était coupé.

Qualinet n’aura finalement intenté des procédures judiciaires que le 24 août 2020 pour réclamer 3114,58 $ avec intérêts au taux mensuels de 2 %, et ce, à partir du 14 mai 2020. Soulignons que l’année 2017 avait été mouvementée pour Qualinet qui s’était placée en janvier sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Quelques mois plus tard, l’entreprise a vu son plan de restructuration être accepté.

Approbation du client

Durant l’audience devant le tribunal, l’employé de Qualinet a indiqué que la directrice générale du Motel avait donné son autorisation pour qu’il coupe le tapis. De son côté, la directrice générale a prétendu le contraire. La juge Suzanne Paradis a plutôt cru le témoignage du représentant de Qualinet. Elle aussi rejeté l’argument des responsables du Motel que la facture était exagérée, car aucune preuve n’a été faite que le travail de nettoyage aurait pu être exécuté en moins de temps et à un plus faible coût.

La juge a ainsi condamné le Motel à payer la facture 1842,56 $. S’ajoutent à ça des intérêts au taux annuel de 24 %, comptabilisés à partir 8 janvier 2018, ainsi que les frais de justice de 209 $.

Qualinet n’a pas voulu commenter la nouvelle tandis que les propriétaires du Motel n’ont pas donné suite à la demande du journaliste d’obtenir une réaction.

image