28 septembre 2022
Le Parti vert présente un candidat dans Borduas
Par: Denis Bélanger
Thomas Thibault-Vincent. Photo gracieuseté

Thomas Thibault-Vincent. Photo gracieuseté

Le Belœillois Thomas Thibault-Vincent sera candidat pour le Parti vert du Québec dans Borduas.
Publicité
Activer le son

Sur le plan professionnel, ce diplômé en multimédia a commencé à travailler en Montérégie où il a programmé des applications pour des organismes communautaires, des fondations québécoises et des sociétés canadiennes. L’aspirant député a aussi obtenu un baccalauréat en communication, ce qui l’a amené à s’impliquer dans diverses stations de radio universitaires, le festival international de films Fantasia, à La Presse et dans plusieurs agences de marketing. Il travaille actuellement dans une agence de publicité.

M. Thibault-Vincent souhaite conscientiser les citoyens sur l’importance d’investir dans les infrastructures vertes, de préserver la qualité de l’eau et de conserver les parcs avec l’entretien du paysagement et la plantation d’arbres. Vivant quotidiennement les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les transports en commun, il veut mettre en place des politiques qui permettront d’améliorer le système de transport en commun en le rendant plus attrayant, plus efficace et gratuit pour tous.

Soucieux de l’avenir des jeunes, le candidat vert veut contribuer à la sphère politique en mettant de l’avant les enjeux d’avenir comme la protection de l’environnement, l’énergie renouvelable et la transition numérique. « Par exemple, l’accès à l’internet devrait être considéré comme un droit universel et non un privilège coûteux. Les jeunes ont une place importante dans la société et ils doivent pouvoir décider des enjeux qui les touchent. Pour aider les jeunes, le Parti propose d’abaisser l’âge minimum pour voter à 16 ans et de créer un programme pilote qui permettrait de voter par anticipation sur internet », déclare-t-il.

Également passionné par le sport, Thomas Thibault-Vincent est persuadé qu’augmenter la fréquence des activités physiques dans les écoles est primordial pour contrer l’effet de la sédentarité.

Aux précédentes élections provinciales, le candidat vert dans le comté, Nicolas Gravel, avait terminé cinquième avec 1,92 % des voix.

image