29 juin 2022
Vallée Fabuleuse
Le projet de spectacle multimédia d’envergure toujours en vie
Par: Denis Bélanger
Le spectacle pourrait mettre en lumière une partie du territoire de la Vallée-du-Richelieu et pourrait être observé près de la rivière. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le spectacle pourrait mettre en lumière une partie du territoire de la Vallée-du-Richelieu et pourrait être observé près de la rivière. Photothèque | L’Œil Régional ©

Intitulé Vallée Fabuleuse, le projet d’un spectacle multimédia suit toujours son cours en dépit du fait que la corporation de développement créée à cet effet sera dissoute prochainement.
Publicité
Activer le son

Selon le Registraire des entreprises, cette corporation a vu le jour en septembre 2020. Les principaux administrateurs sont Julie La Rochelle, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR), ainsi que les présidents d’entreprise Marc St-Pierre (Lepelco) et Dany Michaud (Voghel).

Au fil de l’élaboration du projet, il a toutefois été décidé que la CCIVR serait le porteur officiel du projet, rendant le besoin d’une corporation caduque. « Le projet est bien vivant et poursuit son développement », affirme la porte-parole de la CCIVR, Gabrielle Neveu-Duhaime.

Les tests se poursuivent

Le projet Vallée Fabuleuse est né d’une volonté de contribuer à la relance de l’économie en temps de pandémie. Le spectacle pourrait se décliner en plusieurs représentations et être observé près de la rivière Richelieu.

La CCIVR a entrepris l’été dernier une étude de faisabilité qui n’est toujours pas terminée. « Nous faisons actuellement des tests de profil bathymétrique (élévation et profondeur) sur la rivière Richelieu », rapporte Mme Neveu-Duhaime.

L’entreprise Moment Factory participe à l’étude. Il s’agit de l’entreprise derrière les parcours nocturnes Lumina qui transforment les sites extérieurs en voyages illuminés. Moment Factory a notamment aménagé des sentiers à Chandler et à Coaticook. La firme a aussi travaillé sur le spectacle mettant en vedette Madonna présenté à la mi-temps du Super Bowl en 2012.

Rappelons que Mont-Saint-Hilaire et Belœil ont donné respectivement des contributions de 12 500 $ et 25 000 $ pour la réalisation de l’étude. CAE Capital, la Caisse Desjardins de Belœil–Mont-Saint-Hilaire et Desjardins Entreprises soutiennent également la phase préliminaire du projet.

image