9 Décembre 2021
Les Universiades 2021 annulées
Le rêve de Christine Deaudelin mis en échec par la COVID-19
Par: Denis Bélanger

Christine Deaudelin dans l’uniforme des Gee Gees d’Ottawa. Photo gracieuseté

La crise sanitaire n’est pas terminée et continue de faire des dégâts auprès des sportifs. La hockeyeuse de Belœil Christine Deaudelin a reçu un véritable coup de massue en apprenant que le rendez-vous sportif international des Universiades 2021 a été annulé à moins de deux semaines du coup d’envoi.

Publicité
Activer le son

La défenseure de l’équipe de hockey féminine des Gee Gees de l’Université d’Ottawa avait été sélectionnée afin de représenter le Canada à la compétition qui devait se tenir du 11 au 21 décembre à Lucerne en Suisse. Des étudiants de plus de 500 universités de plus de 50 pays devaient se disputer les 60 médailles à l’enjeu.

Les organisateurs de l’événement ont cité « les développements hautement dramatiques de la pandémie », causés notamment par le nouveau variant Omicron et « les restrictions liées aux transports » pour justifier leur décision. Au départ, les Universiades devaient avoir lieu en janvier dernier, mais avaient été repoussées à décembre.

« Nous nous en attendions un peu alors que les cas montaient un peu. Je suis néanmoins extrêmement déçue et frustrée. C’était pour moi une opportunité d’aller faire mon nom sur la scène internationale. Les jours suivant l’annonce de l’annulation ont été très durs pour moi. »

L’athlète de 24 ans avait déjà participé aux Universiades en 2019 à Krasnoïarsk, en Russie. Elle avait obtenu trois mentions d’aide pour aider le Canada à décrocher la médaille d’argent. Les Canadiennes s’étaient inclinées en finale contre la formation hôte de la Russie. La hockeyeuse s’était fixée comme objectif de ramener l’or de Suisse. « Cette nouvelle a un effet très démotivant. Tu as une chance inouïe de participer à cet événement, et pouf, c’est annulé. Ça fait mal. »

Une année éprouvante

2021 aura vraiment été haute en émotions et remplie d’incertitudes pour Christine Deaudelin. Cette dernière en est à sa cinquième et dernière année avec les Gee Gees et a cru à un certain moment qu’elle avait disputé son dernier match dans l’uniforme d’Ottawa au printemps 2020. « Ça faisait peur avec tout ce qui se passait. Au fil des mois, avec entre autres le développement du vaccin et la campagne de vaccination qui s’enclenchait, nous avions finalement repris espoir que le hockey recommencerait à la saison 2021-2022. »

L’athlète n’a pas joué de partie officielle durant la saison 2020-2021, mais a tout de même eu l’occasion de s’entraîner sur la patinoire. Elle reconnaît avoir été rouillée lorsque les parties officielles ont repris cet automne.

Le retour a représenté un certain défi après un an et demi sans jouer. « Une pratique n’est pas comme une vraie partie. Il fallait reprendre la routine et se réhabituer à jouer deux parties par fin de semaine. La routine est maintenant installée et sur le plan physique, je me sens comme si la COVID-19 n’était jamais arrivée. »

L’annulation des Universiades vient de lui rappeler que le même sort pourrait arriver à sa présente saison universitaire. « Je demeure optimiste de pouvoir compléter la saison. Il faut surtout faire attention. »

Toujours de la place pour le hockey

L’étudiante en criminologie souhaite continuer à jouer au hockey une fois sa carrière universitaire terminée. « J’aimerais jouer professionnel, ici en Amérique du Nord, ou même en Europe. J’adore tellement ce sport. Je ne ferme pas la porte non plus à être coach. »

Deaudelin aura connu un parcours remarquable dans les rangs universitaires. À sa première saison à Ottawa en 2017-2018, elle a été nommée sur l’équipe de recrues étoiles ainsi que sur la deuxième équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Lors de la saison écourtée par la COVID-19, elle a été nommée sur la première équipe d’étoiles du RSEQ. Cette saison, l’arrière a compté trois buts en six parties.

image