4 novembre 2021
L’écocentre régional ouvert dès samedi
Par: Denis Bélanger

Plusieurs maires de la MRC de la Vallée-du-Richelieu posent devant le nouvel écocentre régional. Photo gracieuseté

Situé dans la zone industrielle de Mont-Saint-Hilaire, l’écocentre de la MRC de la Vallée-du-Richelieu ouvrira ses portes aux citoyens le 6 novembre. La nouvelle installation ne sera ouverte que les samedis et dimanches jusqu’au printemps prochain avant d’offrir plus de journées d’opération.

Publicité
Activer le son

L’écocentre desservira 10 des 13 municipalités de la MRC, soit un total de 80 000 résidents. Chambly, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Antoine-sur-Richelieu ne sont pas parties prenantes de ce nouveau service. C’est un organisme de Belœil, Nature-Action Québec, qui assure la gestion de l’écocentre régional.

Rappelons que la MRC a adopté un règlement d’emprunt de 8,4 M$ pour l’acquisition d’un terrain (à la Ville de Mont-Saint-Hilaire), la construction de l’écocentre et l’achat des équipements requis.

Les résidents pourront se rendre à l’écocentre pour y déposer en quantité illimitée les appareils électroniques et informatiques, les appareils réfrigérants, les métaux, le verre, les vélos, les pneus sans jante et les matières recyclables.

Les gens pourront aussi déposer sans frais, mais en quantité limitée, les résidus verts, les matériaux granulaires ainsi que les matériaux de construction, de rénovation et de démolition. Si ces matières dépassent les 12 m3, des frais de 2,50 $ par 0,1 m3 supplémentaire seront facturés. De plus, les utilisateurs devront débourser 5 $ par pneu avec jante envoyé à l’écocentre.

L’écocentre est situé à côté des Encans Ritchie et accessible par le chemin Benoit.

Jusqu’au 31 mars 2022, l’écocentre sera ouvert les samedis et dimanches de 9 h à 16 h. L’horaire estival embarquera dès le 1er avril 2022 et l’installation sera également ouverte les jeudis et vendredis de 10 h à 18 h, et ce, jusqu’au 31 octobre. Par la suite, l’horaire hivernal officiel s’appliquera pour une ouverture hebdomadaire du vendredi au dimanche.

Dans les cartons depuis longtemps

L’écocentre régional est prévu depuis des années. Les municipalités de la région avaient rejeté l’idée de créer une régie et devaient céder leur compétence à la MRC de La Vallée-du-Richelieu. Cette étape administrative a été complétée durant l’été 2019. Auparavant, chacune des villes se débrouillait pour gérer les matières résiduelles. À titre d’exemple, Otterburn Park mettait des conteneurs à la disposition des citoyens, mais avec des heures limitées. De plus, Belœil envisageait à un certain moment de déménager son écocentre, mais l’idée a été abandonnée avec la construction d’une installation régionale.

image