6 juillet 2022
Travaux sur la façade et les clochers
L’église Saint-Denis se refait une beauté
Par: Vincent Guilbault
Les travaux de maçonnerie devraient encore durer quelques semaines. Photo gracieuseté

Les travaux de maçonnerie devraient encore durer quelques semaines. Photo gracieuseté

L’église de Saint-Denis vient d’obtenir une subvention de 231 000 $ pour la restauration de sa façade et de ses deux clochers. Il s’agit du deuxième montant reçu dans le cadre de ces mêmes travaux, débutés en 2021. L’année dernière, le Conseil du patrimoine religieux avait déjà remis une subvention de 259 000 $.
Publicité
Activer le son

Le nouveau montant a été dévoilé le 27 juin dernier par le gouvernement du Québec qui a annoncé un investissement de 23,95 M$ dans 103 projets de restauration et de requalification de bâtiments patrimoniaux culturels à caractère religieux dans la province. De cette somme, 15 M$ sont octroyés au Conseil du patrimoine religieux du Québec pour la réalisation de 74 projets de restauration, concernant 68 bâtiments et 6 œuvres d’art et orgues, répartis dans plusieurs régions du Québec. Ces subventions visent à préserver et à maintenir en bon état les biens immobiliers ayant une valeur patrimoniale. Le reste du montant, soit une aide financière de 8,95 M$, sera consacré à la requalification de 29 bâtiments.

À Saint-Denis, les travaux ont déjà commencé pour restaurer la maçonnerie de la façade et des deux clochers. Les travaux devraient s’étirer encore sur plusieurs semaines, estime Claudette Janelle, présidente de la Fabrique.

Orgue restauré

L’année dernière, la Fabrique avait aussi reçu une aide financière du MCCQ de 37 000 $ pour la réalisation de travaux de restauration de l’orgue Casavant, Opus 1144. Cette restauration permettra d’ailleurs à l’orgue de résonner lors d’un concert avec l’organiste Dany Wiseman lors des journées du patrimoine religieux, le 10 septembre prochain.

Rappelons que l’église de Saint-Denis-sur-Richelieu, construite en 1792, est la deuxième plus vieille église du diocèse de Saint-Hyacinthe. En 1922, la nef a été allongée de 24 pieds, la façade et les clochers ont été refaits en y ajoutant deux flèches de style Beaux-Arts. Dans le clocher ouest, on retrouve la cloche Marguerite-Michel, achetée en 1806. La cloche a été classée en 2012 pour avoir sonné l’appel des Patriotes au combat en 1837. On l’a mise en valeur, en 2017, en la dotant d’une sonnerie électrique. On peut également voir dans cette église deux tableaux de peintres québécois du XVIIIe siècle, François Baillargé et Yves Tessier, ainsi que six tableaux du XVIe siècle de la collection Desjardins venus de France. L’extérieur de l’église a été restauré de 2006 à 2009 grâce à des subventions du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) et l’intérieur a été repeint en 2010 grâce à de généreux donateurs.

Cathédrale
Dans le diocèse de Saint-Hyacinthe, un montant de 280 000 $ a aussi été prévu pour la restauration du parvis, de la rosace et des finis intérieurs de la cathédrale de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur. Ces éléments ont été endommagés à la suite d’infiltrations d’eau.

image