23 novembre 2022
Cyclisme féminin
L’Équipe Vertige dévoilée sous le décor de la montagne
Par: Denis Bélanger
Les membres de l’Équipe Vertige. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Les membres de l’Équipe Vertige. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Plusieurs passionnés et adeptes du vélo étaient réunis le dimanche 20 novembre à la boutique Vertige Vélo et Ski de Mont-Saint-Hilaire pour assister à la présentation des membres de la jeune équipe cycliste féminine Vertige qui en sera à sa deuxième saison d’existence en 2023.
Publicité
Activer le son

L’Équipe Vertige comptera cette année 10 athlètes, soit trois de plus qu’en 2022. Jackie Peters, Noémie Gaudreault, Danaë Waterbury, Caroline Lamarche, Rachel Shaffer et Ariane Arsenault porteront à nouveau les couleurs de l’Équipe Vertige. Elles accueilleront les nouvelles venues Justine Thomas, Megan Poulin et Ava Irving-Staley. Les cyclistes sont à nouveau guidées par leur entraîneuse Laurie Jussaume, une ancienne médaillée aux Jeux panaméricains. Elle fera aussi partie de la compétition. Jussaume sera aussi épaulé par une autre entraîneuse, l’ancienne olympienne Geneviève Jeanson, qui a notamment parcouru les routes de Mont-Saint-Hilaire en 2005 à l’occasion du Tour du Grand Montréal. Jeanson ne pouvait être présente en raison d’un autre engagement à l’extérieur.

La présence de Geneviève Jeanson apporte évidemment de la notoriété à l’équipe. Le directeur de la Fédération québécoise des sports cyclistes, Louis Barbeau, a tenu à souligner l’apport de cette athlète dans ce nouveau projet. « Ç’a été un parcours difficile pour Geneviève Jeanson avec les histoires de dopage. Elle aurait pu rester dans l’ombre, mais elle a décidé de raconter son vécu. Elle s’est montrée à la fois généreuse et courageuse. »

Les membres de l’Équipe Vertige prendront part à des compétitions au Québec ainsi que quelques-unes aux États-Unis, notamment au Vermont ainsi qu’à Chicago.

Pour le développement

L’entraîneur André Breton est le principal architecte de l’Équipe Vertige mise sur pied dans le but de pouvoir assurer à long terme le développement du cyclisme féminin. « Cela a été bâti à partir d’athlètes qui avaient un besoin. Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait des équipes de haut niveau ou des équipes régionales, mais pas d’entre-deux. Il n’y avait pas non plus d’équipe exclusivement féminine. Il y avait des équipes de gars auxquelles se greffaient des filles, mais c’est une approche différente que nous pouvons maintenant offrir. Nous allons permettre aux cyclistes de progresser et d’aller à un autre niveau », a expliqué André Breton qui occupera en 2023 les fonctions de directeur de l’équipe.

« Les gens ne réalisent pas à quel point des athlètes sont à un cheveu d’abandonner par manque de moyens », a renchéri Louis Barbeau.

L’Équipe Vertige a pu être mise sur pied grâce au coup de pouce financier des boutiques Vertige, Gestion Financière Lanoïe, Inter Clôtures Spec II, Louis Garneau et Café Hubert Saint-Jean. « L’implication de ces entreprises et représentants est importante. Ces derniers sont d’ailleurs tous des passionnés de cyclisme. La recherche de partenaires a été beaucoup plus facile que je l’imaginais », a ajouté André Breton.

En présence d’une pionnière

Une autre ancienne olympienne et véritable pionnière du cyclisme féminin au Québec, Lyne Bessette, a assisté à la présentation des membres de l’équipe. Elle a indiqué aux cyclistes de ne pas hésiter à lui parler si elles avaient besoin de conseils ou d’encouragements.

« Vous êtes chanceuses d’avoir une équipe. Vous allez avoir des embûches. Ça ne sera pas toujours une belle ligne droite. Des fois, ça ne vous tentera pas de vous entraîner, car vous trouvez ça difficile. Demandez-vous pourquoi vous faites ça, chose qu’on oublie souvent. Votre équipe va devenir votre famille et ça va être important de vous aider », a lancé Bessette, qui a aussi été députée libérale à la Chambre des communes dans les dernières années.

image