20 janvier 2022
Les Jeux du Québec d’hiver annulés
Par: Denis Bélanger

L’équipe de trampoline de Richelieu-Yamaska lors des Jeux du Québec d’hiver 2019.Photo gracieuseté

Les Jeux du Québec paient encore la note pour la crise sanitaire. À moins de deux mois de la tenue des Jeux d’hiver à Rivière-du-Loup, SPORTSQUÉBEC a annoncé la semaine dernière que l’événement était annulé en raison des défis liés au nombre croissant de cas de COVID-19.

Publicité
Activer le son

L’organisme fait remarquer que le gouvernement du Québec n’autorise aucun grand événement à l’intérieur ni la pratique de sport intérieur. « En effet, la pandémie a des impacts importants sur l’organisation d’un rassemblement de l’envergure d’une Finale des Jeux du Québec qui se déroule pendant 10 jours, accueille plus de 3300 athlètes provenant de 19 régions, 2500 bénévoles et 18 compétitions sportives provinciales, et ce, sans compter les spectateurs et partenaires présents », écrit SPORTSQUÉBEC par voie de communiqué.

De plus, dans le cadre des Jeux régionaux, seulement 16 % des qualifications sportives avaient été réalisées et la date limite pour la tenue des qualifications était le 13 février 2022. Un retour à l’entraînement avant un retour à la compétition était essentiel pour assurer une préparation adéquate des athlètes et il apparaissait improbable que des qualifications puissent se tenir en respectant ces délais. Notons de plus que le programme des Jeux du Québec comprend une panoplie de sports intérieurs que l’on retrouve aux Jeux olympiques d’été comme la gymnastique, le badminton, tous les sports de combat et l’haltérophilie. L’événement devait se tenir du 4 au 12 mars 2022.

« Les Jeux du Québec sont d’une grande importance pour les athlètes québécois, ainsi que pour ceux et celles qui désirent accéder à l’excellence dans leur discipline. Ce programme représente 50 ans d’histoire et de dévouement. Cette décision complexe n’a pas été prise à la légère; c’est une décision qui nous brise le cœur. Nous travaillons d’arrache-pied pour permettre aux athlètes de retrouver leur sport », a lancé la présidente de SPORTSQUÉBEC, Julie Gosselin.

La nouvelle brise le cœur des athlètes qui avaient déjà eu la confirmation de leur participation à la compétition. Rafaële Chaput de Belœil, Océane Péloquin de Saint-Mathieu-de-Belœil et Pénélope Lavoie de Mont-Saint-Hilaire avaient été confirmés sur l’équipe de hockey féminin de la délégation Richelieu-Yamaska.

Ça va faire bientôt trois ans qu’il n’y a pas eu de Jeux du Québec. Les derniers jeux remontent à mars 2019, tenus dans la région de Québec. Au départ, Rivière-du-Loup devait tenir les jeux en 2021, mais ils avaient été reportés en raison de la crise sanitaire. La viabilité d’un report de la Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup en mars 2023 sera notamment évaluée.

On croise les doigts

SPORTSQUÉBEC espère pouvoir tenir les Jeux du Québec d’été de Laval prévus du 22 au 30 juillet. La compétition devait avoir lieu initialement en 2020 et a ainsi été reportée deux fois. Notons que Rimouski doit en principe tenir les Jeux du Québec d’été en 2023.

La conseillère en loisir à Loisir et Sport Montérégie et chef de mission pour la délégation de Richelieu-Yamaska aux Jeux, Diane Gosselin, est optimiste pour cet été.

« Je pense que l’été nous laissera un peu de répit et que les efforts collectifs pour surmonter la pandémie nous permettront d’enfin tenir une finale des Jeux du Québec depuis la dernière qui a eu lieu en mars 2019. Je demeure solidaire envers les jeunes et je les encourage à rester actifs et à maintenir leur condition physique en attendant de pouvoir travailler les aspects plus techniques. Un athlète réellement engagé dans son sport n’abandonne pas facilement. »

image