18 mai 2022
Partielle dans le district 6 de Belœil
L’indépendant Antoine Courdi se lance
Par: Olivier Dénommée
Antoine Courdi, un habitué des périodes de questions du conseil de Belœil, a l’intention de se faire élire comme conseiller du district 6 du Tournesol. Photo gracieuseté

Antoine Courdi, un habitué des périodes de questions du conseil de Belœil, a l’intention de se faire élire comme conseiller du district 6 du Tournesol. Photo gracieuseté

Un troisième candidat s’est manifesté dans l’espoir de devenir le prochain conseiller du district 6 du Tournesol à Belœil. Il s’agit d’Antoine Courdi, qui se présente comme indépendant.

Publicité
Activer le son

Citoyen de Belœil depuis 1980, M. Courdi est chimiste de formation et a longtemps œuvré dans le domaine du développement durable. Ce père et grand-père à la retraite depuis 2020 est un visage connu aux séances du conseil municipal qu’il suit assidûment depuis sept ans. « Cela fait un moment que je songe à me lancer. J’avais considéré la partielle de 2018 et l’élection générale de 2021, mais c’est maintenant que je décide de tenter ma chance », explique le candidat, qui croit pouvoir faire profiter de ses connaissances pour enrichir les débats au conseil et aider à travailler pour le profit des citoyens.

Il se montre d’ailleurs très critique d’un « manque de transparence » du côté des élus de Belœil. « C’est un problème pour les citoyens d’avoir la bonne information et j’essaie, en participant aux séances du conseil, de susciter des débats alors qu’on fait souvent face à des séances qui ont l’air de se dérouler comme une lettre à la poste. »

Antoine Courdi est persuadé d’avoir ce qu’il faut pour apporter de nouvelles idées au conseil. « J’ai l’intention de poser les bonnes questions pour aller chercher les réponses et avoir de bons débats avec les autres élus. » Quant au district 6 qu’il souhaite représenter, il assure qu’il va rencontrer les électeurs pour entendre les sujets qui leur tiennent à cœur, mais il suivra aussi de près les dossiers de la réfection des rues et des locaux modulaires à l’école Le Tournesol.

M. Courdi fera campagne avec quelques pancartes, mais misera surtout sur les rencontres au porte-à-porte, bien conscient qu’il n’a pas d’équipe derrière lui pour l’appuyer dans sa campagne. « Au municipal, ce n’est pas pour le parti qu’on vote, c’est pour le candidat. Et je crois qu’on a besoin de sang neuf et de nouvelles idées à Belœil. […] J’espère surtout qu’il y aura une forte participation citoyenne au scrutin. »

Course à trois
La période de candidatures est terminée depuis vendredi et on sait donc que cette élection partielle sera une course à trois. Antoine Courdi fait face aux représentants de deux partis, Jean-Yves Labadie pour Belœil gagnant et Marc-Olivier Bérubé pour Oser Belœil. Le scrutin aura lieu le dimanche 12 juin de 10 h à 20 h. Une journée de vote par anticipation aura aussi lieu le dimanche 5 juin, de midi à 20 h. Les citoyens du district concerné recevront très bientôt un avis par la poste leur indiquant le lieu de votation.

image