26 novembre 2021
Mont-Saint-Hilaire redore son image de marque employeur
Par: Denis Bélanger

La nouvelle image de marque employeur de Mont-Saint-Hilaire. Photo gracieuseté

Afin de faciliter davantage le recrutement du personnel dans le contexte global de pénurie de main-d’œuvre, la Ville de Mont-Saint-Hilaire a déployé sa nouvelle marque employeur à la fin octobre. Un projet nécessitant un investissement de 26 000 $.

Publicité
Activer le son

« Il faut travailler et chercher le moyen de se démarquer. L’emploi dans le secteur public n’est pas toujours attirant pour la population. Un mandat a été donné pour réussir à identifier Mont-Saint-Hilaire comme employeur », explique le directeur général de la Ville, Daniel-Éric St-Onge.

La Municipalité a retenu les services de l’agence de communications marketing sept24 pour l’image de marque. Par la suite, des groupes de discussion et des entrevues individuelles ont été organisés avec les employés en poste.

« Les rencontres servaient à savoir pourquoi les employés travaillaient à la Ville. Trois éléments principaux sont ressortis, soit le fait de faire une différence dans la communauté, la beauté du territoire et l’atmosphère de travail, rapporte la directrice des ressources humaines, Annie Dionne. La marque employeur doit aller au-delà du fait d’afficher le titre de l’emploi. Il faut montrer c’est quoi Mont-Saint-Hilaire pour réussir à accrocher l’œil. »

À la suite de la compilation des données tirées des rencontres, les responsables ont accouché du nouveau slogan de recrutement « Emploi avec vue ».

« Avoir un emploi à la Ville de Mont-Saint-Hilaire, c’est travailler au quotidien près de la montagne, de la rivière et de sa communauté. Les concepts de communauté, collaboration, perspective d’avenir et de nature sont d’ailleurs très présents dans le visuel, entre autres représentés par les yeux et les mains qui viennent ajouter une touche humaine à la marque employeur », précise Mme Dionne.

Cette dernière est d’ailleurs contente que la marque employeur soit déployée maintenant alors que la Municipalité aura besoin de recruter une soixantaine de personnes pour le complexe aquatique revampé qui doit ouvrir ses portes en 2023. « Cette marque va aussi nous servir pour les emplois d’été, qui sont nombreux à pourvoir. »

Un exercice apolitique

Le moment choisi pour présenter la marque correspondait toutefois à la fin de la campagne électorale. Le directeur général n’a toutefois jamais eu peur que l’entrée en poste d’un nouveau conseil municipal vienne reléguer le projet aux oubliettes.

« C’est un exercice purement administratif et non politique. Le recrutement du personnel se poursuit pendant une campagne électorale. Je pense au contraire que les élus seront motivés à nous suivre dans ce processus. Ils sont touchés directement par la rétention de main-d’œuvre. S’ils veulent réaliser des projets, ça va leur prendre du personnel pour le faire », déclare M. St-Onge.

Place pour le télétravail

La pandémie a ouvert la porte au télétravail. Bien que le gouvernement ait retiré le 15 novembre sa consigne sur le travail à la maison, Mont-Saint-Hilaire est prête pour garder une place au télétravail. « Les gens ont besoin de se voir au bureau et travailler, mais la flexibilité est quelque chose d’apprécié par les employés. Il faut être actuel et regarder les modes de travail hybride. »

image