12 janvier 2022
Entraîneur au Mondial junior de hockey
Olivier Michaud voit son expérience gâchée par la COVID-19
Par: Denis Bélanger
Banff, AB - Dec 12 2021 - 2021 World Junior Team in Banff AB, Canada. (Photo: Matthew Murnaghan/Hockey Canada Images)

Olivier Michaud en séance d’entraînement avec les joueurs d’Équipe Canada junior. Photo Hockey Canada Images

Olivier Michaud a participé au Championnat mondial junior en 2002 en tant que joueur.Photo Hockey Canada Images

Banff, AB - Dec 20 2021 - 2021 World Junior Team in Banff AB, Canada. (Photo: Matthew Murnaghan/Hockey Canada Images)

Michaud a eu un temps des fêtes hors du commun. Il s’était envolé vers l’Alberta pour participer au Championnat mondial de hockey junior 2022 en tant qu’entraîneur des gardiens de but de l’équipe Canada. Il est toutefois revenu à la maison avec un sentiment d’un travail inachevé puisque la compétition a été annulée quelques jours après son coup d’envoi en raison de la COVID-19.

Publicité
Activer le son

Michaud roule sa bosse depuis des années en tant qu’entraîneur des gardiens de but. Il fait notamment partie du personnel hockey des Gaulois de Saint-Hyacinthe de la Ligue de hockey M18 AAA du Québec (LHM18AAAQ) ainsi que de celui des Voltigeurs de Drummondville de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il a eu aussi l’occasion de se démarquer auprès de Hockey Canada avec les moins de 17 ans en 2014 et en 2016. Son association avec Équipe Canada junior a commencé cet été grâce à André Tourigny, qui devait être l’entraîneur-chef de la formation avant de se faire embaucher par les Coyotes de l’Arizona de la Ligue nationale de hockey.

« L’entraîneur des gardiens était rendu avec les Flames de Calgary et on devait trouver un remplaçant. André Tourigny a donné mon nom. J’ai eu la chance d’ailleurs de le côtoyer quand j’étais gardien avec les Cataractes de Shawinigan. Il était dans un rôle d’adjoint à cette époque, raconte le Belœillois de 38 ans. J’étais bien content d’avoir cette opportunité. Ça m’a permis de m’améliorer en tant que coach ainsi que de rencontrer du monde extraordinaire. »

Une certaine surprise

Le tournoi était présenté à Edmonton ainsi qu’à Red Deer en Alberta. Basée dans la capitale albertaine, Équipe Canada junior a entamé le tournoi le 26 décembre avec une victoire de 6 à 3 aux dépens de la République tchèque. Les représentants de l’Unifolié ont pu jouer une deuxième partie le 28 décembre contre l’Autriche. Le Canada l’a facilement emporté par un pointage de 11 à 2. La compétition a été annulée le lendemain, quelques heures avant l’affrontement entre le Canada et l’Allemagne. À cette étape-ci du tournoi, trois matchs avaient dû se conclure par un forfait en raison de cas positifs à la COVID-19.

Olivier Michaud assure qu’il n’avait jamais envisagé un tel scénario quand le Canada a disputé sa première partie. « Nous étions dans un environnement bien protégé. Nous ne voyions pas les éclosions et croisions les autres équipes seulement à l’aréna. Le dernier matin, on a néanmoins commencé à se poser des questions, surtout après qu’un premier match ait été annulé la veille. »

L’annulation du tournoi a eu un véritable effet de coup de massue sur le moral de tout le monde, autant les joueurs que les entraîneurs. « Ç’a été tough pour tout le monde. Surtout pour les joueurs de 19 ans qui ne seront plus éligibles à participer au tournoi. Nous les entraîneurs, nous avons toujours l’espoir de pouvoir y retourner. Au moment de l’annonce, ce n’était pas le temps de consoler les joueurs. Il fallait les laisser vivre leur deuil. En soirée, tout le monde était ensemble et on voyait que les gars recommençaient à avoir du fun ensemble. »

Un retour en arrière

Michaud a eu la chance de vivre l’expérience du Championnat du monde en tant que joueur il y a 20 ans exactement en 2001-2002 en République tchèque. Il avait eu l’occasion de jouer deux parties de la ronde préliminaire. Il avait signé une victoire contre la Suisse et encaissé la défaite contre la Finlande. Son coéquipier Pascal Leclaire avait par la suite hérité du filet pour la phase éliminatoire. Le Canada s’était incliné en finale contre la Russie pour ainsi revenir à la maison avec l’argent.

« La journée que les gars de l’équipe 2022 ont été confirmés, je me suis remémoré quelques souvenirs du tournoi comme l’esprit de camaraderie. […] À cette époque, en raison du niveau de mon anglais, je passais beaucoup de temps avec Pascal Leclaire. J’ai aussi passé de bons moments avec Mike Cammalleri, Jason Spezza et Carlo Colaiacovo. »

Olivier Michaud assure que cette expérience se hisse au sommet de ses réalisations en carrière. « C’est dans le haut de la liste des moments forts avec notamment mon passage au Canadien de Montréal. J’ai encore la médaille, le chandail de match, des photos et un bâton signé par les gars de l’équipe. »

Deux années folles

L’annulation du championnat junior est l’un des nombreux contrecoups de la COVID-19 qui perturbe sans arrêt le monde du sport depuis le 11 mars 2020. Olivier Michaud avoue qu’au départ, cette incertitude devenait inquiétante pour la suite des choses. Au fil des mois, il a su s’acclimater aux conditions changeantes. « On apprend à faire de son mieux pour permettre aux gardiens de continuer à s’améliorer. Il est évident qu’il était beaucoup plus facile pour les gardiens de travailler dans un contexte de distanciation vu que les contacts dans leur position ne sont pas aussi nombreux que pour les attaquants et les défenseurs. »

Olivier Michaud a vécu des situations bien différentes lors de la saison 2020-2021 avec les Voltigeurs et les Gaulois. Les équipes de la LHJMQ ont pu disputer un format réduit de saison et des séries éliminatoires. Les formations de la LHM18AAAQ n’ont pas eu cette chance de jouer des parties. « C’est certain que c’est inquiétant pour les joueurs qui souhaitent se faire repêcher et n’ont pas pu se faire valoir en situation de vrai match. J’ai trouvé les jeunes très bons, ils se sont montrés résilients, parfois même plus que les adultes. Au moins cette année, les gars ont pu jouer des matchs et enregistrer des données. »

image