1 décembre 2021
L’Œil sur le conseil
Otterburn Park en bref
Par: Vincent Guilbault
Selon les élus, la gratuité de la piscine est une demande qui est revenue souvent lors du porte-à-porte en période électorale.Photothèque | L’Œil Régional ©

Selon les élus, la gratuité de la piscine est une demande qui est revenue souvent lors du porte-à-porte en période électorale.Photothèque | L’Œil Régional ©

Les nouveaux élus d’Otterburn Park se sont rencontrés une première fois lors d’une séance publique du conseil municipal le 29 novembre dernier, au Centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine.

Publicité
Activer le son

Piscine gratuite
L’accès à la piscine municipale d’Otterburn Park sera maintenant gratuit pour les résidents de la municipalité. La Ville a perçu 5095 $ en frais d’entrée auprès des résidents l’année dernière et 4418 $ auprès des non-résidents. Les nouveaux élus font le pari qu’un accès libre à la piscine peut favoriser le sentiment d’appartenance de la population envers sa communauté. « Les services en loisirs sont pour nous des outils pour favoriser le sentiment d’appartenance, souligne la mairesse Mélanie Villeneuve. En permettant un accès gratuit à la piscine, on incite les gens de tous âges à utiliser davantage une superbe infrastructure existante. On encourage entre autres les jeunes à se réunir dans un lieu sécuritaire pour y pratiquer une activité sportive et on propose aux personnes seules et aux jeunes familles un endroit où socialiser. »

Modification de tarifs
En plus de l’abolition des frais d’accès à la piscine, les élus ont aussi modifié les tarifs de certains services, notamment pour la fermeture et l’ouverture d’entrée d’eau, qui coûtait environ 80 $ pour les deux services combinés. Le déplacement d’un col bleu pour venir couper et remettre l’eau d’une résidence privée sera maintenant un service gratuit. Ces abolitions de frais ont été apportées par la modification du règlement sur la tarification des services de la Ville.

Nouveau poste
Dans une volonté d’améliorer les communications envers la population, la Ville va créer un Bureau citoyen pour centraliser certains services. Les élus ont donc adopté l’abolition du poste d’attachée d’administration à la direction générale, au greffe et à la mairie afin de créer le poste de directrice adjointe aux communications, pour superviser le Bureau. Ce nouveau poste sera occupé par Chantal Malenfant, une employée de la Ville.

Herbe à poux
La Ville a mandaté le Centre de la nature pour la réalisation d’un inventaire et d’une caractérisation de l’herbe à poux sur son territoire. L’organisme proposera aussi un plan de contrôle de l’herbe à poux et des autres plantes allergènes. Le mandat est conditionnel à l’obtention d’une subvention de 10 000 $ auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux, dans le cadre de l’appel de projets pour la mise en place de plans de contrôle des pollens allergènes.
Les élus rappellent qu’aucun inventaire ou caractérisation d’herbe à poux et de plantes allergènes n’a encore été fait sur le territoire et cette recommandation provient du comité consultatif de l’environnement d’Otterburn Park.
La Ville déposera aussi une demande de financement auprès de la Fondation de la faune du Québec dans le cadre du Programme pour la lutte contre les plantes exotiques envahissantes. Toujours en collaboration avec le Centre de la nature, Otterburn Park vise à réaliser un inventaire des plantes exotiques envahissantes sur son territoire et de réaliser un plan d’action de contrôle.

image