23 mars 2022
Pierre Nault demeure à la présidence de l’Association des citoyens
Par: Denis Bélanger

Pierre Nault. Photo gracieuseté

Bien connu pour ses multiples interventions au conseil municipal, Pierre Nault a été réélu président de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH). Il occupe le poste depuis 2017.

Publicité
Activer le son

« L’Association est un outil indispensable. Un regroupement de la sorte attire de l’attention. Les gens ont voulu me garder. Ils ont jugé que j’étais un bon porte-parole et un rassembleur », souligne M. Nault.

Ce dernier a soumis son poste en élection à la suite de la sortie du maire actuel Marc-André Guertin qui avait réclamé la démission de Pierre Nault de la présidence de l’ACMSH. M. Nault avait fait une sortie publique à quelques jours du scrutin pour critiquer trois membres de Transition MSH, dont M. Guertin. « Je suis heureux de savoir que l’ACMSH a régularisé sa gouvernance et a tenu une assemblée générale, chose qui n’avait pas été faite depuis longtemps. Les membres de l’ACMSH ont voté. Je n’ai pas d’autres commentaires », a déclaré le maire Guertin à L’Œil Régional.

Pierre Nault entend poursuivre ses efforts en lien avec la zone A-16 pour empêcher le développement du secteur avec des normes de haute densité résidentielles. L’ACMSH réclame depuis plusieurs semaines l’obtention d’un statut particulier pour la zone A-16.

Une page d’histoire

Pierre Nault a tenu à souligner le départ de François Deschênes à la trésorerie, présent depuis les tout débuts de l’association. « Il y a eu des années creuses où l’Association était en dormance. M. Deschênes s’assurait ainsi qu’elle était vivante pour qu’elle puisse ainsi sortir de sa dormance pour des dossiers importants. Afin de souligner sa dévotion, nous l’avons désigné membre honoraire. »

Critique

Dans une lettre envoyée au journal, L’ACMSH se fait très critique de la nouvelle administration, constatant « avec regrets que le nouveau conseil municipal semble toujours fermé face à toutes interventions, voire suggestions, de la part de ses citoyens ».

L’organisation accuse le maire et son conseil d’être en mode de « non-recevoir » dans le dossier des zones A-16 et H-60. « En janvier, l’ACMSH lui a tendu la main par l’entremise du conseiller Marcel Leboeuf afin de collaborer. Le maire a choisi de reporter cette rencontre aux calendes grecques, » souligne l’organisme dans sa lettre.

 

Lire autre texte :L’ Association des citoyens divulgue un avis juridique favorable à sa cause

image