21 janvier 2021
Les priorités de Simon Jolin-Barrette
Qualité de l’eau et rénovation d’écoles au sommet des priorités 2021
Par: Sarah-Eve Charland

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette.Photothèque I L’Œil Régional ©

La pandémie n’a pas arrêté les dossiers de la circonscription d’avancer, assure le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette. Ce sera encore le cas en 2021 où il compte mettre au sommet de ses priorités l’amélioration de la qualité de l’eau et la rénovation d’écoles.

Publicité
Activer le son

L’adoption du projet de loi 66 sur l’accélération de certains projets d’infrastructures, à la fin de la dernière session parlementaire, donnera le coup de pouce nécessaire pour faire avancer plusieurs projets dans la circonscription, ajoute le député. La maison des aînés et l’élargissement de l’autoroute 20 en bénéficieront. Les contrats d’ingénierie seront donnés en 2020 et les travaux devraient commencer en 2022.

Construction et rénovation d’écoles

Même si le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) a obtenu le financement pour reconstruire les deux écoles à Otterburn Park en un bâtiment et de construire une nouvelle école dans le secteur Belœil-McMasterville-Saint-Mathieu-de-Belœil, il y a encore des besoins qui n’ont pas été financés.

« Pour moi, c’est une priorité parce qu’il faut s’assurer que les infrastructures scolaires répondent au besoin du nombre d’enfants et que ce soit des milieux d’éducation intéressants », mentionne M. Jolin-Barrette.

Le CSSP a notamment fait des demandes pour agrandir l’école secondaire Ozias-Leduc et l’école primaire Saint-Charles. Il a aussi demandé le financement pour des travaux de rénovation à l’école des Trois-Temps à Saint-Marc-sur-Richelieu et Le Petit-Bonheur à Belœil.

Qualité de l’eau

Une autre des priorités du député est la qualité de l’eau. Le gouvernement a entre autres octroyé une somme de 21 M$ pour la construction, la réfection, l’agrandissement ou l’ajout d’infrastructures municipales d’eau potable et d’eaux usées dans la circonscription. Des projets à Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Denis-sur-Richelieu et Saint-Jean-Baptiste seront réalisés.

De ce montant, la Régie de l’aqueduc intermunicipal du Bas-Richelieu a reçu une somme de 11,4 M$, qui couvre environ 80 % de la facture totale de la mise à niveau de la station de traitement d’eau potable. « Je pense que c’est prioritaire parce que notre source d’eau potable est la rivière Richelieu. »

2020 bien occupée

Le député dresse un bilan positif de l’année 2020. Plusieurs investissements ont été annoncés dans la circonscription, comme une somme de 9 M$ pour le Parc aquatique urbain intérieur Océania, une aide financière de 4,1 M$ pour l’amélioration du réseau d’aqueduc à Saint-Mathieu-de-Belœil, 900 000 $ à la Municipalité de Saint-Charles-sur-Richelieu ou près de 200 000 $ pour la restauration de l’église à Saint-Marc-sur-Richelieu.

D’un autre côté, certains dossiers ont progressé ou ont été menés à terme. Le pont d’étagement du chemin du Ruisseau-Nord à Saint-Mathieu-de-Belœil a été rouvert cet automne après cinq ans d’attente. Puis, le ministère des Transports du Québec et les villes de Belœil et McMasterville se sont entendus sur le réaménagement de l’intersection des boulevards Yvon-L’Heureux et Bernard-Pilon.

« Je n’ai pas arrêté de travailler, et les personnes du bureau non plus. Malgré le fait qu’il y a la pandémie, la vie continue quand même. Il faut s’assurer de travailler pour les citoyens et aller chercher le maximum d’investissements pour la circonscription », souligne M. Jolin-Barrette.

Le bureau de circonscription a été très sollicité l’année dernière. Citoyens et organismes appelaient pour poser des questions. Le personnel du bureau a alors dirigé les personnes vers les bonnes ressources.

Pendant cette période, le député a constaté les besoins importants des banques alimentaires. Dans la circonscription, les banques alimentaires et les organismes venant en aide aux familles ont reçu au total une aide financière de 105 000 $.

Les villes ont aussi reçu une aide financière de 6,3 M$.

« Je sais que les derniers mois n’ont pas été faciles, que beaucoup de personnes ont souffert. Il faut garder espoir. Le vaccin est donné aux personnes plus vulnérables en ce moment. Il faut continuer à respecter les consignes. Et on voit que les gens font vraiment un effort. Je les remercie pour ça. On s’en va dans la bonne direction », assure-t-il.

image