3 novembre 2021
Élections à Belœil
Quatre aspirants conseillers avec Belœil debout
Par: Olivier Dénommée
Patrick Senécal. Photo gracieuseté

Patrick Senécal. Photo gracieuseté

Sylvain Clermont. Photo gracieuseté

Sylvain Clermont. Photo gracieuseté

Jean-François Poulin. Photo gracieuseté

Jean-François Poulin. Photo gracieuseté

Christine Gaudette. Photo gracieuseté

Le parti de Réginald Gagnon, Belœil debout, a déjà fait connaître sa plateforme électorale en vue des élections municipales du 7 novembre. Il présente maintenant ses quatre candidats qui se présentent dans différents districts de Belœil.

Publicité
Activer le son

Patrick Senécal, district 1
Issu du domaine de la sécurité publique et des mesures d’urgence, Patrick Senécal est père d’un adolescent et impliqué à titre d’instructeur civil auprès des cadets de l’air de la Vallée du Richelieu. Il a bien l’intention de mettre son expérience dans le domaine public pour « globaliser les enjeux de la Ville et de trouver des solutions adéquates » pour améliorer sa ville. Parmi ses ambitions, il souhaite faire de son district un pôle de destination à Belœil, valoriser son cachet ancestral par des commerces de proximité et des incitatifs de revalorisation du patrimoine bâti et mettre en place un plan intégré des usages des espaces verts et des endroits publics.

Sylvain Clermont, district 4
Sylvain Clermont vient du monde de la construction comme entrepreneur général et directeur de projets internationaux, mais est courtier immobilier depuis cinq ans. Ce père de deux enfants est très impliqué dans les sports et loisirs. Il croit que son expérience lui permettra d’être à l’affût des problématiques de Belœil et d’être en mesure d’apporter les correctifs nécessaires. Ses priorités sont de faire des installations sportives de la Ville une fierté pour les résidents, de travailler en harmonie avec les différents organismes de sports et loisirs de la Ville, de continuer à développer les espaces verts de Belœil, d’éliminer les rues blanches et d’aider au développement d’une ville qui répond aux nouvelles réalités des familles.

Jean-François Poulin, district 5
Jean-François Poulin, jeune cinquantenaire qui a grandi à Belœil et père de deux garçons, fait carrière comme courtier hypothécaire depuis plus de 15 ans. Cela lui a permis de développer ses aptitudes pour analyser les dossiers et trouver des solutions qui conviennent aux différentes parties. Il se dit aussi créatif et ouvert d’esprit, avec un grand sens du service à la clientèle. Ses ambitions pour son district incluent l’instauration d’une limite de deux étages pour toute nouvelle construction dans le Vieux-Belœil, tout en respectant le patrimoine du secteur, la mise en place d’un comité spécial pour trouver des solutions aux problèmes récurrents de stationnement dans le Vieux-Belœil et transformer le kiosque d’information touristique du quartier pour le rendre plus « utile… et au service des citoyens ». Il aimerait aussi voir naître un tournoi de balle molle provincial dans les parcs de la ville.

Christine Gaudette, district 7
Résidente de Belœil depuis 21 ans et du quartier des Bourgs pour une 10e année avec sa petite famille, Christine Gaudette est éducatrice de formation. Elle s’est notamment impliquée à l’école au Cœur-des-Monts et dans le comité organisateur des deux premières éditions de la Course des Bourgs. Mme Gaudette a inauguré la cage de frappeurs du terrain de baseball en l’honneur de son défunt mari, Jean-Denis Marineau. Elle souhaite continuer de s’investir dans sa communauté, notamment dans le dossier de la future école, qu’elle tient à voir pousser dans son district, penser à faire des rues plus larges dans les projets futurs, installer davantage de bollards pour faire respecter les limites de vitesse, préserver les espaces verts de Belœil et aménager un parc avec jeux d’eau.

image