3 mars 2022
Quatre olympiennes se confieront aux athlètes de demain
Par: Denis Bélanger

La championne olympique en haltérophilie Maude Charron. Photo gracieuseté

La judoka Catherine Beauchemin-Pinard. Photo gracieuseté

La plongeuse Jennifer Abel. Photo gracieuseté

La paralympienne Cindy Ouellet. Photo gracieuseté

Loisir et Sport Montérégie a mis sur pied quatre conférences gratuites en mars qui permettront aux sportifs et à leur entourage de profiter de l’expérience de plusieurs athlètes olympiques.

Publicité
Activer le son

À l’occasion de ces conférences qui se dérouleront en virtuel, les participants auront le privilège de recevoir les conseils de nos athlètes québécoises ainsi qu’une bonne dose de motivation. Toutes les rencontres se termineront par une période de questions.

Ce projet a pour but, entre autres, de mettre un baume sur la déception des athlètes à la suite de l’annulation des Jeux du Québec qui auraient dû commencer le 4 mars à Rivière-du-Loup. « Nous espérons que le projet incitera nos athlètes de la relève à aller au bout de leurs rêves », souligne l’organisme par voie de communiqué. Rappelons que Loisir et Sport Montérégie regroupe trois territoires, dont ceux de la Rive-Sud et de Richelieu-Yamaska.

La paralympienne Cindy Ouellet sera la première à prendre la parole, le 3 mars. Elle a participé quatre fois aux Jeux paralympiques, trois fois en basketball en fauteuil et une fois en ski nordique. Elle est la première Québécoise à participer à des Jeux d’été et d’hiver.

Le micro sera cédé le 10 mars à l’ancienne plongeuse Jennifer Abel. Abel a décroché deux médailles en quatre participations aux Jeux, dont une médaille d’argent aux Jeux de Tokyo l’été dernier en plongeon synchronisé avec Mélissa Citrini-Beaulieu. Sa seule autre présence sur le podium était survenue 9 ans auparavant à Londres, en 2012, également en plongeon synchronisé avec la réputée Émilie Heymans.

La judoka Catherine Beauchemin-Pinard s’adressera aux jeunes le 17 mars. En réussissant un point en prolongation contre la Vénézuélienne AnriquelisBarrios, Catherine Beauchemin-Pinard est devenue médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo. Il s’agissait de la deuxième femme canadienne à grimper sur le podium olympique en judo. Sa compatriote Jessica Klimkait était devenue la première à réaliser l’exploit quelques jours auparavant.

Le projet prendra fin le 24 mars avec la conférence de la championne olympique en haltérophilie, Maude Charron. Médaillée d’or à ses premiers Jeux olympiques à Tokyo, Maude Charron est devenue, du jour au lendemain, une figure connue et admirée des Québécois. Son attachement à sa région du Bas-Saint-Laurent, sa résilience pendant la pandémie et son désir de redonner à son sport ses lettres de noblesse ont fait d’elle une figure de proue.

image