23 décembre 2021
Bilan 2021
Simon Jolin-Barette revient sur une année bien remplie
Par: Denis Bélanger

Le ministre et député de Borduas Simon Jolin-Barrette a eu une année 2021 fort chargée. Ses nombreux chapeaux ministériels l’ont amené à piloter de gros dossiers à l’échelle provinciale. Sur le plan local, l’élu et les gens du bureau de comté ont continué à répondre aux besoins et demandes des gens malgré le contexte de la COVID-19.

Publicité
Activer le son

Le ministre a notamment travaillé sur le projet de loi créant un tribunal spécialisé en violence sexuelle et conjugale. « Cela va permettre d’accompagner la personne jusqu’à la fin du processus et même après la sentence ou l’acquittement. Nous voulons donner confiance aux gens, ce n’est pas facile pour ces victimes et l’expérience peut même être intimidante. »

Avant que ce tribunal ne soit déployé dans tous les districts judiciaires, des projets pilotes seront mis en branle dans quelques palais de justice de la province. M. Jolin- Barrette n’a pu toutefois indiquer si un de ces projets serait déployé dans l’un des deux palais de justice qui couvrent sa circonscription, dont Saint-Hyacinthe.

Simon Jolin-Barrette note aussi comme fait saillant le processus de réforme du droit de la famille qui suit son cours. « D’un côté, avec le droit de la famille, on vient mettre l’accent sur l’intérêt de l’enfant. De plus, les mères porteuses ont une protection juridique, ce qu’elles n’avaient pas avant. »

Soutien au milieu

Le bureau de circonscription de Simon Jolin-Barrette a été beaucoup sollicité, notamment pour le financement des banques alimentaires, ainsi que pour les différentes aides alimentaires. « On travaille tous les dossiers et on essaie de les régler. »

Simon Jolin-Barette doit aussi maintenant s’acclimater à de nouveaux joueurs sur la scène municipale depuis les élections du 7 novembre dernier. « J’ai demandé à rencontrer les maires pour continuer de parler de qualité de l’eau et de projet financés par un programme spécifique. Il y a aussi toute la question du développement économique et de donner conséquemment aux municipalités les ressources nécessaires. »

Notons que les citoyens doivent fournir leur preuve de vaccination pour accéder au bureau de circonscription situé à Belœil. « Sinon, les choses peuvent aussi se dérouler en ligne », ajoute-t-il.

À moins d’un an des prochaines élections provinciales prévues à l’automne 2022, Simon Jolin-Barrette avance qu’il a l’intention de solliciter un troisième mandat dans Borduas. « C’est certain que le travail n’est pas terminé et on veut rester justement pour le compléter. »

COVID-19

Malgré tous les impacts négatifs de la COVID-19, Simon Jolin-Barrette estime que la pandémie a amené un changement de culture positif dans l’appareil judiciaire québécois. « Les technologies nous permettent de faire des audiences et comparutions virtuelles, ce qui facilite la tâche de tous. »

Mais l’élu reconnaît avoir hâte à une certaine reprise des contacts. Il a eu l’occasion de participer à la guignolée et était heureux d’avoir pu le faire. « La vaccination avance. Mais il faut présentement continuer de se protéger et de respecter les normes sanitaires. »

Il a d’ailleurs tenu à souligner le travail de son collègue ministre de la Santé, Christian Dubé, ainsi que de son premier ministre, François Legault, durant la crise. « Je les vois travailler corps et âme pour que ça fonctionne. C’est tellement changeant comme situation. Les heures de sommeil sont minimes et de grosses décisions doivent être prises. »

image